Accueil                                                         Admin
07 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de condamnation de Jeanne d'Arc
Pierre Tisset - 1960 à 1971


   Les éditions des procès par Jules Quicherat et Pierre Champion furent rapidement épuisées, difficiles à trouver. La Société de l'Histoire de France (S.H.F.), à l'occasion du 5ème centaine de la réhabilitation de Jeanne d'Arc, décida donc de lancer une nouvelle édition des procès de condamnation et de réhabilitation de Jeanne d'Arc. La tâche fut confiée à Pierre Tisset, éminent juriste de la faculté de Montpellier. La S.H.F. se fit aider financièrement par la Fondation du département des Vosges qui reversa une partie des droits d'entrée de la Maison Natale de Domrémy pour ce projet auquel Mlle Yvonne Lanhers du CNRS prit part également. C'est d'ailleurs elle qui accompagne le texte français de notes d'érudition de grande qualité et d'importantes notices sur les juges et assesseurs du procès.

  L'autre but de cette nouvelle publication était d'améliorer et rectifier les erreurs des éditions précédentes, notamment dans la traduction française et d'en donner ainsi une version "définitive". Ni Quicherat ni Champion n'étaient juristes et certains aspects du droit médiéval leur avaient échappé comme par exemple la procédure "credit vel non credit".

  Les travaux de Paul Doncœur en 1952 avaient démontré clairement que la minute française contenue dans le manuscrit d'Orléans était bien une copie de la minute française et non pas une traduction en vieux Français de l'original latin. Elle permettait de compléter, en grande partie, la part manquante de cette minute que l'on ne trouvait jusqu'alors que dans le manuscrit dit d'Urfé. Pierre Tisset valida les travaux de Doncoeur et intégra la minute du ms d'Orléans dans ses travaux.

  L'Introduction du vol. 3 est très précieuse car elle reprend tous les aspects juridiques de ce procès, de la composition du tribunal, de l'attitude de quelques assesseurs etc... Les vol. 1 & 3 comportent quelques reproductions et plans.

  Le premier volume (original latin & minute française) parut en 1960. Malheureusement, Pierre Tisset, victime de graves ennuis de santé, décéda en février 1968. Le traduction (t.II) qu'il avait préparée ne parut qu'en 1970 et son Introduction en 1971 (t.III). On verra que la S.H.F. confia alors la suite du projet à Pierre Duparc.

  Cette édition du Procès de condamnation de Jeanne d'Arc est clairement la meilleure à ce jour et sans doute pour longtemps encore. Plus de cinquante ans après la sortie du vol. 1, cette édition est déjà rare et n'est pas encore tombée dans le domaine public.

Voir ces articles à propos du tome I :
Persée 1
Persée 2




t.I : Original latin et minute française - (1960) - 446 pages
t.II : Traduction en Français et notes - (1970) - 436 pages
t.III : Introduction, index - (1971) - 350 pages

Format : in-8° (24.5 x 16.5 cm)
Reliure : demi- chagrin "bordeaux", dos 4 nerfs sautés
Gardes grises
Editeur : Société de l'Histoire de France, librairie Klincksieck
Toutes les couvertures originales sont conservées.



                                                                                

  

                                            



























Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire