Accueil                                                         Admin
14 octobre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Histoire de Charles VII - index
L.II-II - Causes d'une si grande dévastation du royaume de France.

t igitur ad a causas unde orta et secuta fuit tanta desolacio specialius memorandas atque referendas veniamus, uti, Karolo sexto vita functo, Karolus septimus spreta ac penitus rejecta patris sui exheredacione Francis pro rege habitus est, ita et apud Anglos tunc impubes Henricus, Henrici quem defunctum diximus unica proles, pro amborum regnorum Francie scilicet atque Anglie rege se gessit, utriusque titulum sibi assumens et nomen. Anglie vero regnum et impuberis regis tutela per Glochestrie ducem, patruum suum, ac regni optimates administrabantur; Francie vero quantum sue erat dicioni subactum per ducem Bethfordie, alterum ipsius Henrici patruum, strennue satis ac prudenter regebatur. Qui strennuus quidem erat, humanus et justus, Francorum nobiles qui sibi parebant multum amans et pro suis virtutibus studens eos honoribus extollere. Unde, quamdiu vixit, Normannis et Francis parcium suarum satis carus et dilectus fuit.
  Accepit autem a in uxorem nobilem dominam Annam, sororem Philippi Burgundionum ducis; unde inter ipsum et eumdem Philippum, qui dictam suam sororem valde amabat, ex affinitate hujuscemodi amicicie nexus plurimum invaluit duravitque inter eos quoad affinitas illa ejusdem sue sororis obitu solveretur.
  Dominus igitur Bethfordie dux, imperium pro Anglorum rege in Francia administrans, fines a Henrico defuncto et terminos regni dimissos totis conatus est viribus ampliare atque propagare. Multa quippe opidula et cas-tra, que Franci adhuc tenebant circa Normannie fines et Parisiensium terminos, vel armis expugnata vel obsidionibus coartata recepit. De quibus per singula referre nec opus est et fastidiosam nimis sua prolixitate hysto-riam legentibus redderet.

                                                         

  Pour en venir, donc, à rappeler et consigner ici plus spécialement les causes d'où sortit et résulta une si grande désolation, de même qu'après la mort de Charles VI, Charles VII, méprisant et considérant comme nul le déshéritement paternel, fut tenu pour roi par les Français, de même, en Angleterre, Henri, encore mineur (1), fils unique de cet Henri dont nous avons conté la mort, se donna pour roi des deux royaumes de France et d'Angleterre et prit ce double titre. Mais le gouvernement du royaume d'Angleterre et la tutelle du roi mineur étaient assumés par le duc de Gloucester, son oncle (2), et les grands du royaume ; pour la France, ce qui se trouvait en son pouvoir était gouverné avec beaucoup d'énergie et d'habileté par le duc de Bedford, autre oncle dudit Henri. Bedford était brave, humain et juste ; il aimait beaucoup les seigneurs français qui lui obéissaient et il prenait soin de les honorer selon leurs mérites. Aussi, tant qu'il vécut, Normands et Français de cette partie du royaume eurent-ils pour lui une grande affection.
  Il prit pour femme noble dame Anne, sœur de Philippe, duc de Bourgogne (3) ; aussi, entre lui et ledit Philippe, qui chérissait beaucoup sa sœur, une amitié se noua-t-elle, que cette affinité contribua à resserrer, et qui dura jusqu'au jour où cette affinité elle-même se trouva rompue par la mort de ladite sœur (4).
  Donc, le duc de Bedford, gouvernant souverainement en France pour le roi d'Angleterre, s'employa de tout son pouvoir à étendre et élargir les limites et frontières du royaume laissées par le feu roi Henri. Beaucoup de petites places et de châteaux, que les Français tenaient encore vers les confins de la Normandie et du Parisis, prises d'assaut ou gagnées par des sièges, tombèrent entre ses mains. Rapporter tout cela par le détail n'est pas nécessaire et rendrait cette histoire fastidieuse aux lecteurs par sa trop grande prolixité.


                                         

                                                 


Source : "Histoire de Charles VII" par Thomas Basin - éd. et traduction Ch.Samaran - 1933.

Notes :
1
Henri VI est né à Windsor le 6 décembre 1421.

2 Homfroy, duc de Gloucester.

3 Ce mariage a lieu à Troyes le 14 juin 1423.

4 Anne, duchesse de Bedford, mourut à Paris, le 13 novembre 1432.



Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire