Accueil                                                         Admin
13 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Georges Chastellain - index
L.II, chap. 11 - Comment le duc se logea devant Compiègne à grant puissance.

r, estoit comme je vous dy, le duc venu logier à Coudun, le conte de Liney à Claroy, messire Baudo de Noyelle à Marigny sur cauché, et le seigneur de Montgommery à tout ses Englès à Venette, au debout de la prée, là où les gens de diverses nacions, Bourguignons, Flamens, Picars, Allemans, Haynuiers, se vindrent rendre à ce duc en renforcement de son pooir : qui tous y furent receus et bienvegnieez, combien que largement y avoit seigneurie et gens de grant fait, corne le conte de Liney et le seigneur de Croy, mesire Jehan, son frère, le seigneur de Crequy, le seigneur de Santes, le seigneur de Comines, le seigneur de Mamines, les trois frères, mesire Jacques, mesire David et mesire Florimond de Brimeu, mesire le Beggue de Lannoy, tous chevaliers de l'ordre, sans les aultres, grant nombre, dont les nomz ne se mettent point, et dont il fait bon à penser qu'il en y avoit largesse aveuques un tel prince, souverainement en ung tel lieu là où ilz estoient pour montrer son pooir et effort.

                                                         

  Aussitôt après que le Pont-à-Choisy eut été pris et démoli, le duc fit incontinent déloger son armée du lieu où elle était, et lui fit repasser la rivière de l'Oise pour tirer droit à Compiègne ; car c'est là qu'il désirait mettre le siège. Il y vint lui-même en personne loger à une lieutte près de la ville, que ceux du dedans avaient bien mise à point, et bien remparée par dehors de gros et puissants boulevards et d'autres fortifications, avertis qu'ils étaient de longtemps que le siège y viendrait. Pour ce motif y étaient venus, afin de la garder, les plus gens de guerre et de plus grande valeur qui fussent dans le parti des Français, car la perte de la place leur eût causé un dur chagrin, et grand mal en la fin; aussi leur seyait-il bien de la défendre soigneusement.
  (2) Or, comme je vous l'ai dit, le duc était venu loger à Coudun, le comte de Ligny à Clairoy, Messire Baudot de Noyelle à Margny sur la chaussée, et le seigneur de Montgommerry avec ses Anglais à Venette, au bout de la prairie. Là, les gens de diverses nations, Bourguignons, Flamands, Picards, Allemands, Haynuyers, vinrent se rendre auprès du duc pour renforcer sa puissance. Tous y furent reçus et les bienvenus, encore qu'il y eût beaucoup de seigneurie et de gens de grand fait, tels que le comte de Ligny, et le seigneur de Croy, Messire Jean son frère, le seigneur de Créquy, le seigneur de Santes, le seigneur de Comines, le seigneur de Manines, les trois frères, Messire Jacques, Messire David et Messire Florimond de Brimeu, Messire Le Bègue de Lannoy, tous chevaliers de l'Ordre (1), sans les autres en grand nombre dont les noms ne se mettent pas. On peut bien penser sans se tromper qu'il y en avait largement avec un tel prince, surtout en un tel lieu, où il s'agissait de montrer son pouvoir et l'effort dont il était capable.


                                                 


Source : texte original : Quicherat, t.IV, p.440
Mise en Français modernisé, J.B.J. Ayroles, "la vraie Jeanne d'Arc", t.III, p. 459.


Notes :
1 De la Toi
son d'Or, ordre que le Duc venait d'établir.

2 Début du texte repris par Quicherat dans la chronique de Chastellain.



Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire