Accueil                                                         Admin
13 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

La chronique du Mont Saint-Michel

ette briève Chronique se trouve dans le manuscrit 5696 (fonds latin) de la Bibliothèque nationale. Quicherat l'en tira, et la plaça dans son Recueil en l'attribuant au Continuateur français de Guillaume de Nangis, parce que dans le manuscrit elle est placée à la suite d'un Abrégé de la vie de saint Louis par Guillaume de Nangis. Siméon Luce a découvert, que c'était là une Chronique du Mont-Saint-Michel, commençant en 1343 pour finir en 1468. Il la croit l'oeuvre de plusieurs auteurs; il l'a éditée avec de nombreuses notes empruntées aux divers dépôts d'archives. L'intérêt des courtes lignes que la Chronique consacre à Jeanne d'Arc est dans la date du jour de l'arrivée de la Pucelle à Chinon, le 6 mars ; date qui concorde fort bien avec d'autres indications, et notamment les dépositions de Jean de Metz et Bertrand de Poulengy. La Chronique dit encore que, dans cette guerre, les Anglais n'avaient jamais déployé autant d'habileté que dans le siège d'Orléans. Il y avait eu cependant des sièges très fameux. Tels ceux de Calais, de Cherbourg, de Rouen, de Melun, de Meaux. La résistance avait été de tout héroïsme, les habitants ne s'étant rendus qu'après les extrêmes horreurs de la faim et s'être défendus durant six mois.
  Le chroniqueur énonce très brièvement le fait, d'abord en français, et ensuite en un vers latin barbare dans lequel le mois est indiqué par le signe du zodiaque qui y correspond et l'année par leslettres numérales qui se trouvent dans le vers. Or pour les nombres inférieurs les Latins usent de sept lettres seulement, I = 1, V = 5, X = 10, L = 50, C = 100, D = 500, M= 1000. Les autres lettres ne doivent pas entrer dans la numération. Même en partant de cette règle, l'année ne semble pas toujours exactement désignée.
  Le texte est donné tel qu'il se lit dans le manuscrit.


                                                         

  L'an mil IIIIc XXVIII (1428 a. s.), le sixième jour de Mars, la Pucelle vint au roy.

                           pLausa sVbIt, franCos sVb pIsCIbVs aLMa pVeLLa. (1)


  L'an 1429, ladite Pucelle leva le siège qui estoit à Orléans, là ou il y avoit des plus diverses bastilles et autres fortificacions qui fussent de tout le tems de ceste guerre.

                              eCCe pVeLLa VaLens geMInIs JVVat aVreLIanos. (2)


  En cel an la dite Pucelle print Jargeau ou estoit le conte de Sufort et ses deulx frères, et plus de 500 Anglais, et fut le 19e jour de Juing (3). Le sabmedy ensuivant elle vint à Baugencé où il y avoit grant force d'Anglois qui se rendirent à elle auxitost. Item icel sabmedy jour de Saint-Aubert, elle parsuyt le sire de Tallebot, Scalles et aultres Anglois, bien 4000, qui furent desconfiz, et ledit Tallebot prins à Patey.

                               Ista pVeLLa, feraM, CanCro fVIt a patei VICtrIX (4).


  L'an dessusdit ladicte Pucelle mena couronner le roy Charles VIIe à Rains, qui fut couronné le 17e jour de Juillet.

                                     grata pVeLLa, sCIo, KaroLI seXtI bone nate,
                                     reMIs ad saCrVM te sIstIt In IVLIo (5).


  Le roy et elle firent de grans conquez et s'en retournèrent droit à Tours et Chinon, et ès marches d'iceluy pays ; dont la Pucelle se partit et retourna ès François qui estoient en pais de France, et là fut prinse des Bourgoignons à Compeigne, l'an 1430.

                                   nVnC CadIt In gemInIs bVrgVndo VICta pVeLLa (6).


  Les Bourgoignons qui avoient prins ladicte Pucelle la vendirent aux Anglois. L'an mil CCCCXXXI, le pénultième jour de May, les Anglois ardirent la Pucelle qu'ilz avoient achatée des Bourgoignons (7).


                                                 


Sources : J.B.J Ayroles : "La vraie Jeanne d'Arc - tome III "La libératrice", p. 271.
J. Quicherat - t.IV, p.313.

Notes :
1 La douce Pucelle tant louée vint en France sous le signe des Poissons.

2 La vaillante Pucelle vient au secours des Orléanais sous le signe des Gémeaux.

3 Ce fut le 12.

4 Cette Pucelle, je le dirai, fut victorieuse à Patay, sous le signe du Cancer.

5 La bienfaisante Pucelle, je le sais, bon Fils de Charles VI, en juillet te conduisit à Reims pour ton sacre.

6 Et maintenant sous le signe des Gémeaux succombe la Pucelle vaincue par le Bourguignon.

7 Le chronogramme fait défaut.
Note de Quicherat : "Le chronogramme qui devait accompagner cet article, manque dans le manuscrit. On peut le suppléer d'après celui du Mirouer des femmes vertueuses qui est : IgnIbVs oCCVbVIt geMInIs ILLVsa pVeLLa.



Les témoignages

Index


Les autres témoignages :
- les écrits de J.Gelu
- le traité de J.Gelu
- la note de Guill. Girault
- Jean Rogier
- la chronique de Lille
- la chron. de Vigneulles
- Henri de Gorcum
- Clerc de Spire
- Brevarium Historiale
- Jean Nider
- Baptiste Fulgose
- Guerneri Berni
- Nicolas Savigny
- Chonique espagnole
- Chambre d.cptes Brabant
- Livre des trahisons...
- Appréciation de Bedford
- Robert Blondel
- Saint-Antonin
- Herman Cornerius
- Pontus Heuterus
- Pierre Sala
- Pierre Empis
- Jean Germain
- Jean Jouffroy
- Registres Chap. N-Dame
- Greffier Albi
- Chron. Mt St-Michel
- Ordo Chalons
- Chron. anon. alençon
- Chron. anon. normandie
- Chron. British Museum
- Chron. Lorraine
- Walter Bower
- Livre de Pluscardin
- Lorenzo Buonincontro
- Giovanni Sabadino
- Philippe de Bergame
- Jean Bouchet
- Le Féron
- Kerrymel
- Hist.des ctes de Ponthieu

- Sommaire... Et. Pasquier




Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire