Accueil                                                         Admin
19 novembre 2018  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Chronique des Cordeliers de Paris - index
Folio 486

ant alla le dauphin de Viennoix et son armée, que il arriva emprès de Rains. Et cependant, ou moix de juing, fist le régent de France une grosse armée pour aller contre le daulphin, et recuellit et mist sus les gens d'armes qui estoient escappés et sauvés de devant Orléans et Yenneville. Et endementiers que son armée se mettoit sus, conquestoit tousjours le daulphin et sa Pucelle, et tant que ilz vinrent à Septsaus emprès Rains. Et envoia ledit daulphin audit lieu semonre ceulx de la ville à luy faire ouverture et obéissance; combien qu'ilz avoient promis aux ambaxateurs du duc de Bourgongne de eulx tenir contre le daulphin.

  Quant ceulx de Rains oyrent le semont que on leur faisoit de eulx rendre, ilz allérent à conseil, auquel ilz se conclurent tantost de faire ouverture et obéissance audit daulphin comme à leur seigneur naturel. Et ainsi fu fait, et entra en la ville l'archevesque de Rains, chancellier dudit daulphin, le XVI° jour de juillet, ety fist son entrée en très grande compaignie. Si fu receu et convoiez très grandement.
  En la compaignie du daulphin à faire son entrée à Rains, le dimance XVII° jour dudit moix de juillet, estoient les contes de Richemont, d'Alenchon et de Vendomme, Charles de Bourbon, le filz du conte d'Alenchon, les seigneurs de La Trimouille et de Bosquiaux, de Grantpré, de Graville, de Gamaches, Poton de Sainte-Treille, les sieurs de Gaucourt et de Dampierre, Christoffle de Harcourt, Estienne de Vignolles, dit Lahire, la Pucelle et autres cappitaines et seigneurs en grand nombre. Et avoit en sa compaignie grant puissance de gens d'armes et de communes qui tous les jours luy croissoient. Et fu, ce dit jour, sacré en l'église dudit lieu par ledit archevesque ; et le jeudi ensuiant, il fu pour faire garir les malades à Marcois (1). Et chevaulçoit ladite Pucelle devant le roy, toute armée de plain harnas, à estandart desployé ; et quant elle estoit desarmée, s'avoit elle estat et habis de chevalier, sollers lachiés dehors piet, pourpoint et cauches justes et ung chapelet sur le tieste ; et portoit très nobles habis de draps d'or et de soie bien fourés.

                                  

                                                         

  Le Dauphin viennois et son armée s'avancèrent tellement qu'ils arrivèrent
près de Reims. Cependant, au mois de juin, le régent de France avait fait une grosse armée pour aller contre ledit Dauphin, recueillant et mettant sur pied tous ceux qui s'étaient échappés et s'étaient sauvés d'Orléans et d'Yenville ; mais, pendant qu'il mettait son armée sur pied, le Dauphin et la Pucelle faisaient tous les jours des conquêtes, et étaient arrivés à Sept-Saulx non loin de Reims. Le Dauphin envoya sommer les habitants de cette ville de lui ouvrir leurs portes, et de lui rendre obéissance, malgré qu'ils eussent promis aux ambassadeurs du duc de Bourgogne, ainsi qu'il a été dit, de résister à ce même Dauphin.

  Quand les habitants de Reims entendirent la sommation qu'on leur faisait de se rendre, ils se réunirent en conseil, conclurent aussitôt d'ouvrir leurs portes et de rendre obéissance au Dauphin, comme à leur seigneur naturel, et ainsi il fut fait. L'archevêque de Reims, chancelier du Dauphin, entra à Reims le 16 juillet, et il y fit son entrée avec une très grande suite. Il fut reçu et félicité très grandement.
  En la compagnie du Dauphin, pour faire son entrée à Reims, le dimanche XVIIe jour du mois de juillet (2), étaient les comtes de Richemont, d'Alençon, les seigneurs de La Trémoille, de Bosquiaux, de Grandpré, de Graville, de Gamaches, Poton de Xaintrailles, les seigneurs de Gaucourt et de Dampierre, Christophe d'Harcourt, Etienne de Vignoles dit La Hire, la Pucelle et autres capitaines et seigneurs en très grand nombre. Il avait en sa compagnie une forte armée de gens d'armes et d'hommes des communes qui croissait tous les jours. Ledit jour, il fut sacré en l'église de Reims par l'Archevêque. Le jeudi suivant il fut à Saint-Marcoul pour la guérison des malades. La Pucelle chevauchait devant le roi, armée de toutes pièces, l'étendard déployé. Quand elle était désarmée, elle portait l'habit et avait l'état d'un chevalier, des souliers avec des lacets en dehors du pied, pourpoint et chausses justes, un petit chapeau sur la tête ; elle portait de très nobles habits de draps d'or et de soie, bien fourrés.


                                                 


Source : édition Jules Quicherat - 1882.
Mise en Français plus moderne : J.-B.-J. Ayroles "La vraie Jeanne d'Arc - t.III.


Notes :
1 Corrigez "Saint-Marcoul de Corbeny".

2 L'entrée eut lieu le 16 au soir et Richemont n'y était pas.



Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire