Accueil                                                         Admin
07 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Chronique de la Pucelle - index
12 - Le comte de Salisbury s'empare du Mans, de Ste-Suzanne et de Mayenne-la-Juhais

n ce mesme temps aussi le comte de Salisbery délibéra d'aller mettre le siège devant la cité du Mans et se mit en chemin pour y aller. Il y avoit à Maine-la-Juhais un chevalier, capitaine de la place, nommé Pierre le Porc, qui estoit un vaillant chevalier et accompaigné de vaillans gens, auquel l'entreprinse dudit comte vint à congnoissance. Si partit de la dite place de Maine, ayant en sa compagnée de huict vingts (1) à deux cents combatans et alla mettre une embusche près de Sées en Normandie sur le chemin dudit comte de Salisbery et de son ost, et assez loing au devant de luy avoit de ses gens qui chevauchoient et ne se doutoient de riens ; sur lesquels ledit Messire Pierre et ses gens frappèrent et en tuèrent et prinsrent grand foison, puis après, ce nonobstant, ils s'en retournèrent arrière en leur place à toute leur prinse.
  Or combien que le susdit comte en fust bien desplaisant, il ne laissa pas à mettre son siège, et fit mander et assembler gens de toutes parts, et mit et forma son siège devant la dite ville, et y fit assortir grosses bombardes et autres engins pour abbatre les murs de la dicte cité ; et de faict, il y en eut une grande partie d'abbatue, du costé de la maison de l'évesque. Et ce nonobstant ceux de dedans se deffendoient vaillamment, et firent plusieurs et diverses saillies, en grevant leurs ennemis. Toutesfois ils considéroient bien qu'ils n'avoient aucun secours, et qu'ils n'eussent peu tenir longuement ; et pour ce delibérèrent-ils de trouver expédient le meilleur qu'ils peurent ; et finalement la ville et cité fut rendue audit comte de Salisbery par composition telle que les gens de guerre et autres qui s'en voudroient aller et partir de la ville, s'en iroient, et ceux qui voudroient demeurer demeureroient en l'obéissance des Anglois. Et les François estans en icelle ville, payèrent mil et cinq cents escus pour les fraiz et mises que ce dit comte avoit faits à mettre le siège devant la dicte cité.
  Cette prinse ainsi faicte, le dist comte de Salisbery voyant et considérant la puissance des François estre ainsi diminuée, et qu'il seroit difficile au roy de trouver ou assembler gens pour les grever, poursuivit sa conqueste, et vint mettre le siége devant les chastel et ville de Saincte Suzanne, au mesme pays du Mayne, où estoit capitaine Messire Ambroise de Loré; et icelluy comte y fit assortir et asseoir plusieurs grosses bombardes. A la venue duquel ledit Messire Ambroise fit plusieurs belles escarmouches et saillies, lesquelles portèrent grand dommage aux Anglois ; et après ce le siége fut clos de toutes parts. Et quand il y eut esté quelques dix jours, il commença à faire tirer les dits canons et bombardes incessamment jour et nuit, tellement qu'ils abbatirent grand foison des murs de ladite ville , et y fit-on plusieurs escarmouches et saillies d'un costé et d'autre, et essays pour assaillir ; et finalement ledit de Loré et ses compagnons furent contraints de rendre iceux chastel et ville audit comte de Salisbery, et luy et ses compagnons perdirent tous leurs biens et leurs prisonniers et s'en allèrent, après ladite place ainsi rendue, tous à pied, un baston en leur poing. Et pour les fraiz faitz par ledit comte à mettre iceluy siége, ledit Ambroise de Loré luy bailla deux mille escus d'or comptant.
  Ladicte ville de Saincte-Suzanne ainsi eue par ledict comte de Salisbery, il alla mettre le siége devant le chastel de Mayenne la Juhais et y fit mener plusieurs grosses bombardes, comme devant les autres places. Un vaillant chevalier, nommé Pierre le Porc, estoit capitaine d'iceluy chasteau, lequel y fut fort merveilleusement batu de grosses bombardes et si y eut plusieurs et diverses mines faites, et les Anglois y donnèrent plusieurs et divers assauts ; et mesmement un bien merveilleux; tant par les murailles que par les mines, ausquels fut vaillamment et vigoureusement résisté par ceux de dedans ; et y eut plusieurs Anglois de tuez et blessez. Il n'estoit doubte qu ils n'eussent peu avoir aucun secours, et pour ce la place fut rendue par composition audit comte de Salisbery. Par laquelle composition ceux qui s'en voulurent aller s'en allèrent, et ceux qui voulurent demeurer demeurèrent : mais il fut payé deux mille escus par ledit capitaine et autres François pour les frais et mises que ledit comte de Salisbery avoient faites à mettre ledit siége.

                                                 


Source : édition Vallet de Viriville - éd.1859

Notes :
1 Cent soixante


Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire