Accueil                                                         Admin
21 octobre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Journal de Clément de Fauquembergue - index
Samedi 18 juin 1429

e jour (1), messire Jehan Fastolf (2), le sire de Lescale (3), messire Thomas de Rampston (4) et autres capitaines, gens d'armes et archiers anglois, qui s'estoient assemblez pour conduire vivres et faire secours au sire de Talboth et autres capitaines et gens d'armes anglois estans nagaires en la garde et garnison des villes et forteresses de Meung et de Baugency-sur-Loire, furent rencontrez sur les champs entre Yenville et Baugency et par desroy furent desconfis par les ennemis estans en presque pareil nombre. En la compagnie desquelz estoit la pucelle, qui avoit esté avec eulz, le Xe jour de may (5), à lever le siege devant Orleans, et le XIIIIe jour de ce mois, à la prise et recouvrance de Jargueau par lesdis ennemis, qui, ou rencontre dessusdite prindrent entre les autres leurs prisonniers lesdiz de Talboth, Rampston et Lescale, si comme on disoit. Et ledit Fastolf se retrahy et retourna devers le duc de Bedford, estant lors à Corbueil. Et hic subcubuerunt Anglici absque defensione, ut fertur. (6)

                                                         

  Ce jour (XVIIIe de juin) Messire Jean Fastolf, le sire de Scales, Messire Thomas de Rampston et autres capitaines, gens d'armes et archers anglais, qui s'étaient assemblés pour conduire des vivres et porter secours au sire de Talbot, d'autres capitaines et gens d'armes anglais qui naguère étaient en la garde et garnison des villes et forteresses de Meung et de Baugency-sur-Loire, furent rencontrés aux champs entre Yenville et Baugency, et par attaque furent déconfits par les ennemis, qui étaient presque en pareil nombre. En la compagnie desquels ennemis était la Pucelle qui avait été avec eux le Xe jour de mai, à lever le siège devant Orléans, et le XIIIe jour de ce mois à la prise et recouvrance de Jargeau par lesdits ennemis. Dans la rencontre ci-dessus dite, entre autres prisonniers, iceux ennemis prirent ledit Talbot, Rampston et de Scales, à ce que l'on disait. Et ledit Fastolf se retira et retourna vers le duc de Bedford alors à Corbeil. Et hic subcubuerunt Anglici absque defensione, ut fertur.

    

               
                                  


Source : édition A.Tuetey - 1909
Mise en Français plus moderne : J-B-J. Ayroles (La vraie Jeanne d'Arc - T.III, p.474 et suiv.)

Notes :
1 Il est à remarquer que Fauquembergue inscrit ici la bataille de Patay à son jour réel, et non pas au jour où la nouvelle en parvint à Paris.

2 Il s'agit du célèbre capitaine anglais Jean Fastolf, l'un des lieutenants du duc de Bedford.

3 Thomas Scales (souvent dénommé le seigneur d'Escalles), chevalier, figure parmi les principaux capitaines de l'armée anglaise, c'est à ce titre qu'avec Robert de Willoughby, il mit le siège en juin 1434 devant le Mont-Saint-Michel et que, sous les ordres de Talbot, il commanda la garnison de Pontoise en 1441.

4 Thomas de Rameston, chevalier, chambellan du duc de Bedford, capitaine de la Tour de Londres, fut chargé le 18 septembre 1424 de négocier au nom du roi d'Angleterre avec Jean de Luxembourg la reddition de la ville de Guise; on le retrouve plus tard en qualité de sénéchal de Guyenne, notamment lors de la capitulation de Tartas en 1441.

5 Fauquembergue continue à parler du 10 mai, jour de l'arrivée des nouvelles à Paris, comme de la date réelle de l'événement.

6 Traduction : Et là les Anglais, à ce que l'on rapporte, furent vaincus sans tenter de se défendre (Ayroles).



Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire