Accueil                                                         Admin
14 octobre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Le miroir des femmes vertueuses - index
.../...

ette pucelle était très sage et prudente ; et disait-on qu'elle était divinement inspirée ; car alors qu'elle n'était pas au conseil des capitaines, elle savait néanmoins leurs délibérations et conclusions aussi bien que si elle eût été présente ; lesquelles conclusions n'étaient jamais mises à exécution, si elle-même n'en avait fait ouverture ; ce dont les capitaines s'émerveillaient fort; et si ce n'eût été que toutes ses entreprises étaient à louer et venaient à l'honneur du roi et du royaume, on eut grandement murmuré contre elle, et elle eût été renversée par envie.
  Elle montait à cheval et chevauchait armée de toutes pièces aussi prestement qu'aurait su le faire homme d'armes de sa compagnie ; elle courait la lance, et faisant chose de guerre semblable, piquait un coursier, maniait hache et épée aussi bien que si elle y eût été formée dès son enfance. En toutes choses elle était bien simple, menait une vie honnête, jeûnait plusieurs jours de la semaine, se confessait et recevait le corps de Notre-Seigneur presque toutes les semaines.
  Elle portait des vêtements d'homme pour ôter mauvais désir aux gens de guerre ; et quand elle allait par le pays, au logis elle faisait venir coucher avec elle l'hôtesse du logis ou ses chambrières ; il n'entrait dans sa chambre homme quelconque qu'elle ne fût habillée et prête, sous peine de la hart. Elle avait toujours en la bouche le nom de Jésus, et partout où elle commandait, elle disait: « Faites de par Jésus; allez de par Jésus ; n'en faites rien de par Jésus ! »
[Après avoir dit que le roi ne voulut pas admettre Richemont dans l'armée, Bouchard ajoute :] Ceux qui avaient mis le roi en cette fantaisie en furent fort blâmés par la Pucelle et par les princes et chefs de guerre (f° CLXIV).

                                                 


Source : "Procès de condamnation et de réhabilitation de Jeanne d'Arc" - Quicherat - t.IV, p. 267
Mise en Français plus moderne : J.-B.-J. Ayroles "La vraie Jeanne d'Arc - t.III.

Notes :
J.B.J. Ayroles dans son volume III de la vraie Jeanne d'Arc reprend le "miroir des femmes vertueuses" par Alain Bouchard. Ce paragraphe ne figure pas dans Quicherat.



Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire