Accueil                                                         Admin
23 octobre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Ordo de l'église de Châlons

n 1874, M. Léopold Delisle publiait dans le Bulletin de la Société de l'Histoire de Paris la note qui va être traduite et qu'on lit en latin au verso du troisième feuillet de garde du manuscrit 10579 de la Bibliothèque nationale. C'est un Ordo de l'Église de Châlons. Maître Nicolas de Savigny dont il va être question, chanoine de Paris, doyen de Lisieux, fut un des avocats les plus célèbres du commencement du XVe siècle. Il mourut en 1427, d'après Siméon Luce, qui a très largement exploité la remarque de l'ecclésiastique de Châlons 1. L'on ignore l'auteur de cette remarque que voici :


  J'ai lu dans un livre de Maître Nicolas de Savigny, autrefois avocat au parlement de Paris, les lignes suivantes écrites de sa main :
  « L'an du Seigneur 1407, la vigile de Saint-Clément, jour où le duc d'Orléans, frère du roi de France fut tué à Paris, où les ponts de Paris furent rompus, le Vendredi Saint coïncida avec la fête de l'Annonciation. L'on dit que toutes les fois qu'il en est ainsi, il arrive des événements tout à fait extraordinaires (stupenda evenient).
« La coïncidence eut lieu encore en l'an du Seigneur 1429 ; et peu de temps après Pâques, la Pucelle prit les armes, leva sa bannière contre les Anglais, leur fit abandonner le siège d'Orléans, les chassa de Jargeau, de Meung, de Baugency, peu de temps après les battit dans la Beauce; durant l'été qui suivit, Charles, roi de France, assisté de la même Pucelle, passa la Seine avec son armée, reçut l'obéissance des cités de Troyes, de Châlons, de Reims, de Soissons, de Senlis, de Beauvais, qui précédemment tenaient pour les Anglais; et par le seigneur Regnault de Chartres, archevêque de Reims, par le seigneur Jean de Sarbruk, évêque et comte de Châlons, pair de France, assistés du seigneur Jean de Tournebu, évêque de Séez, et de l'évêque d'Orléans, personnage d'origine écossaise, il fut sacré à Reims, le XVII juillet de l'année sus-énoncée ».

  Un peu plus bas, la même main a écrit : « Charles de France est sacré à Reims; donc Henri d'Angleterre est exclu : Remis sacratur Carolus Francie, Ergo frustratus Henricus Anglie ».

                                                 


Source : Présentation : "La vraie Jeanne d'Arc - t.III : La libératrice" - J.-B.-J. Ayroles - 1897, p.274.

Notes :
1 Jeanne d'Arc à Domrémy, p. 297





Les témoignages

Index


Les autres témoignages :
- les écrits de J.Gelu
- le traité de J.Gelu
- la note de Guill. Girault
- Jean Rogier
- la chronique de Lille
- la chron. de Vigneulles
- Henri de Gorcum
- Clerc de Spire
- Brevarium Historiale
- Jean Nider
- Baptiste Fulgose
- Guerneri Berni
- Nicolas Savigny
- Chonique espagnole
- Chambre d.cptes Brabant
- Livre des trahisons...
- Appréciation de Bedford
- Robert Blondel
- Saint-Antonin
- Herman Cornerius
- Pontus Heuterus
- Pierre Sala
- Pierre Empis
- Jean Germain
- Jean Jouffroy
- Registres Chap. N-Dame
- Greffier Albi
- Chron. Mt St-Michel
- Ordo Chalons
- Chron. anon. alençon
- Chron. anon. normandie
- Chron. British Museum
- Chron. Lorraine
- Walter Bower
- Livre de Pluscardin
- Lorenzo Buonincontro
- Giovanni Sabadino
- Philippe de Bergame
- Jean Bouchet
- Le Féron
- Kerrymel
- Hist.des ctes de Ponthieu

- Sommaire... Et. Pasquier




Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire