Accueil                                                         Admin
21 octobre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Jeanne d'Arc par Henri Wallon - 5° éd. 1879
Appendice 33 : Christine de Pisan

  Dans un petit poëme, écrit à l'âge de soixante-sept ans, après avoir rappelé l'exil du roi, elle exprime sa joie de voir enfin revenir :

            L'an mil quatre cens vingt et neuf
            Reprint à luire li soleil,
            Il ramené le bon temps neuf.

Elle entreprend de raconter ce miracle ;

            Chose est bien digne de mémoire
            Que Dieu par une vierge tendre.
            Ait adès voulu (chose est voire)
            Sur France si grant grace estendre
            Tu, Johanne, de bonne heure née,
            Benoist soit cil qui te créa !

Elle cite Moïse, délivrant Israël, et Josué:

            Il estoit homme
            Fort et puissant. Mais tout en somme
            Veci femme, simple bergière
            Plus preux qu'onc homs ne fut à Romme.
            Quant à Dieu, c'est chose légère.

Elle cite Gédéon, Esther, Judith et Débora ; mais Dieu a
fait plus encore par la Pucelle :

            Car Merlin, et Sebile et Bede,
            Plus de cinq cens a la veïrent
            En esperit.


Elle rappelle le siége d'Orléans :

            Hée ! quel honneur au féminin
            Sexe!...
            Une fillette de seize ans
            (N'est-ce pas chose fors nature?)
            A qui armes ne sont pesans,
            Ains semble que sa nourriture
            Y soit, tant y est fort et dure.
            Si rabaissez, Anglois, vos cornes,
            Car jamais n'aurez beau gibier
            En France, ne menez vos sornes ;
            Matez estes en l'eschiquier.
            Vous ne pensiez pas l'autrier
            Où tant vous monstriez perilleux ;
            Mais n'estiez encour ou sentier
            Où Dieu abat les orgueilleux.
            Jà cuidiés France avoir gaingnée,
            Et qu'elle vous deust demourer.
            Autrement va, faulse mesgniée !
            Vous irés ailleurs tabourer,
            Se ne voulez assavourer
            La mort, comme vos compaignons.
            Que loups pourroient bien devourer ;
            Car mors gisent par les sillons.
            Et sachez que, par elle, Anglois
            Seront mis jus sans relever,
            Car Dieu le veult, qui ot les voix
            Des bons qu'ils ont voulu grever.
            Le sanc des occis sans lever
            Crie contre eulz. Dieu ne veult plus
            Le souffrir ; ains les resprouver
            Comme mauvais, il est conclus.

Elle entrevoit un plus vaste horizon :

            En chrestienté et en l'Église
            Sera par elle mis concorde,
            Des Sarrasins fera essart
            En conquerant la Sainte Terre.

Mais le sentiment national la ramène aux Anglais :

            Si est tout le mains qu'affaire ait
            Que destruire l'Englescherie
            Le tems advenir mocquerie
            En sera faict : jus sont rué.
            Elle interpelle les Français rebelles :
            Ne voiez-vous qu'il vous fust mieulx
            Estre alez droit que le revers
            Pour devenir aux Anglais serfs ?
            Mais maintenant le roi est sacré :
            A très grant triumphe et puissance,
            Fu Charles couronné à Rains.

Elle ne doute point que la France ne lui revienne :

            Avecques lui la Pucellette,
            En retournant par son païs,
            Cité, ne chastel, ne villette
            Ne remaint. Amez ou hays
            Qu'ils soient, ou soient esbaïs,
            Ou assurez, les habitants
            Se rendent ; peu sont envahys
            Tant sont sa puissance doubtans !

Paris pourtant lui donne quelque inquiétude :

            Ne sçai se Paris se rendra,
            Car encoures n'y sont-ilz mie,
            Ne se la Pucelle attendra.
            Mais elle ne s'y arrête pas :
            Car ens entrera, qui qu'en groigne ;
            La Pucelle lui a promis.
            Paris, tu cuides que Bourgoigue
            Defende qu'il ne soit ens mis ?
            Non fera, car ses ennemis
            Point ne se fait. Nul n'est puissance
            Qui l'en gardast, et tu soubmis
            Seras et ton oultrccuidance.
            Elle date sa pièce :
            L'an dessusdit mil quatre cens
            Et vingt et neuf, le jour où fine
            Le mois de juillet.                         
                                       (Procès, t. V, p. 4 et suiv.)

                                                


Source : Jeanne d'Arc - Henri Wallon - 5° éd. 1879.


Jeanne d'Arc
Henri Wallon - 5°éd. 1879

Index

Avertissement
Préface

Introduction :

- La guerre de cent ans
- Charles VII et Henri VI
- Le siège d'Orléans

Livre IDomrémy et V...
I - L'enfance de J. d'Arc
II- Le départ

Livre II : Orléans
I - L'épreuve
II - Entrée à Orléans
III - La délivrance d'Orléans

Livre.III : Reims
I - La campagne de la Loire
II - Le sacre
III - La Pucelle

Livre.IV : Paris
I - La mission de J. d'Arc
II - La campagne de Paris
III - L'attaque de Paris

Livre.V :
Compiègne
I - Le séjour sur la Loire
II - Le siège de Compiègne

Livre.VI : Rouen - Les juges
I - Le marché
II - Le tribunal
III - Les procès-verbaux

Livre.VII : L'instruction
I - Les interrog. publics
II - Les interrog. de la prison
III - Les témoins

Livre.VIII : Le jugement
I - L'accusation
II - Les douze articles
III - Les consultations...
IV - La réponse de...

Livre.IX : L'abjuration
I - Le cimetière de St-Ouen
II - La relapse

Livre.X : Le supplice
I - La visite à la prison
II - La pl. du Vieux-marché

Livre.XI : La réhabilitation
I - La mémoire de Jeanne...
II - Le second procès...

Livre.XII : L'histoire

I - Les contemporains...
II - L'inspiration de J.d'Arc




Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire