Accueil                                                         Admin
04 août 2020  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de réhabilitation
III - Réception des témoins (19 décembre 1455)

e dix-neuvième jour dudit mois, jour auquel lesdits maîtres Simon Chapitault et Guillaume Prévosteau avaient fait citer les témoins ci-dessus nommés par vénérable homme monseigneur Richard de Sainte-Maréglise prêtre, notaire de la cour de Rouen, comme on peut le constater par le rapport de celui-ci dont la teneur est insérée plus bas, comparurent lesdits Chapitault et Prévosteau, suivant la citation susdite et son exécution écrite ci-dessous, qu'ils exhibèrent comme fondement de ce procès, et ils produisirent révérend père dans le Christ monseigneur Jean Le Fèvre, évêque de Démétriade, et vénérables hommes messires Nicolas Caval, Nicolas de Houppeville, Guillaume Manchon, frère Pierre Miget, Jean Riquier, André Marguerie, Jean Massieu, frère Pierre Ladvenu, vieillards et valétudinaires, devant les seigneurs délégués. Ces derniers les reçurent et les firent jurer sur les saints évangiles de Dieu, de déposer en cette matière et dire l'entière et pure vérité, en écartant toute haine ou tout amour, faveur, don, prière ou récompense.

  La teneur de la relation dudit monseigneur Richard s'ensuit et est telle :
  « A révérendissime père dans le Christ et seigneur Jean, par la miséricorde divine archevêque et duc de Reims, à révérend père dans le Christ et seigneur monseigneur Guillaume, par la même miséricorde divine évêque de Paris, ainsi qu'à frère Jean Bréhal, professeur de théologie sacrée, l'un des inquisiteurs de la perversité hérétique dans le royaume de France juges et commissaires en cette affaire, avec révérend père dans le Christ et seigneur l'évêque de Coutances, commissaire en cette affaire, avec la clause « que vous, ou deux ou l'un d'entre vous », votre humble sujet Richard de Sainte-Maréglise, prêtre, tenant la place de doyen de la chrétienté de Rouen, notaire de la cour archiépiscopale de Rouen, présente le respect dû avec tout honneur. Sachent vos révérendissime et révérende paternités qu'en vertu de votre mandat, auquel est annexée la présente relation ou le présent rapport, j'ai cité péremptoirement et personnellement devant vous ou l'un de vous, à la demeure archiépiscopale de Rouen : maîtres Nicolas Caval, Nicolas de Houppeville, et messires Jean Le Fèvre, évêque de Démétriade, Guillaume Manchon, frère Pierre Miget et Jean Riquier, prêtres, au vendredi dix-neuvième jour du mois de décembre, et en outre maîtres
André Marguerie, messire Jean Massieu et frère Pierre Ladvenu, prêtres, au samedi jour suivant, pour apporter à la vérité un témoignage dans une certaine affaire concernant un procès mené en matière de foi contre une Jeanne, défunte, dite la Pucelle, par un évêque de Beauvais et le sous-inquisiteur de la perversité hérétique, avec maître Guillaume d'Estivet agissant comme leur promoteur, affaire concernant la nullité de ce procès et des sentences, et aussi l'absolution de cette défunte, pour que vous fassiez et accomplissiez toutes et chacune de ces choses conformément à la teneur de votre mandat. Ce que je certifie à vos révérendissimes paternités sous mon seing manuel et le sceau dudit doyen.

  Donné l'an du Seigneur 1455, le jeudi dix-huitième jour du mois de décembre.   Ainsi signé : R. DE SAINTE-MARÉGLISE. »


                                                         

[Productio et receptio testium.]

  DIE autem decima nona ejusdem mensis, ad quam diem præfati magistri Simon Chapitault et Guillelmus Prevosteau, nominibus antedictis, citari fecerant testes infrascriptos, per venerabilem virum Ricardum de Saincte Mareglise, presbyterum, curiæ Rothomagensis notarium ; prout per relationem ipsius constare poterat, cujus tenor inferius inseritur : comparuerunt præfati Chapitault et Prevosteau, ad citationem præscriptam, cum ejus exsecutione infrascripta, [quam], pro fundatione hujusmodi judicii, exhibuerunt ; ac reverendum in Christo patrem, dominum Johannem Fabri, episcopum Dimitriensem, venerabilesque viros, dominos Nicolaum Caval, Nicolaum de Houppevilla, Guillelmum Manchon, fratrem Petrum Migecii, Johannem Riquier, Johannem (1) Marguerie, Johannem Massieu, fratrem Petrum (2) Ladvenu, senes et valetudinarios, coram ipsis Delegatis produxerunt. Quos receperunt et jurare fecerunt, ad sancta Dei Evangelia, in hac materia plenam et meram deponere veritatem ; odio, amore, favore, dono, prece vel pretio quibuscumque semotis.

Tenor autem relationis dicti domini Ricardi sequitur, et est talis.
  « Reverendissimo in Christo patri et domino Johanni, miseratione divina Remensi archiepiscopo et duci, ac reverendo in Christo patri et domino, domino Guillelmo, eadem miseratione divina episcopo Parisiensi, necnon fratri Johanni Brehal, sacræ theologiæ professori, e t c , etc. : vester humilis subditus Ricardus de Saincte Mareglise, presbyter, vices gerens Decani Christianitatis Rothomagensis, notariusque curiæ archiepiscopalis Rothomagensis, reverentiam debitam, cum omni honore. Noverint reverendissimæ et reverendæ paternitates vestræ me, virtute mandati vestri, cui mea præsens relatio seu rescriptio annectitur, citasse peremptorie et personaliter, coram vobis aut altero vestrum, apud domum archiepiscopalem Rothomagensem : magistros Nicolaum Caval, Nicolaum de Houppevilla ac dominos Johannem Fabri, episcopum Dimitriensem, Guillelmum Manchorn, fratrem Petrum Migecii et Johannem Riquier, presbyteros, ad diem veneris, decimam nonam mensis decembris ; necnon magistros Andream Marguerie, dominum Johannem Massieu et fratrem Petrum
Ladvenu, presbyteros, ad diem sabbati inde sequentem, perhibituros veritati testimonium ia quodam negotio, processum in materia fidei dudum contra quamdam Johannam defunctam, dictam la Pucelle, per quemdam episcopum Belvacensem, et subinquisitorem hæreticæ pravitatis, instante magistro Guillelmo de Estiveto, eorumdem promotore, agitatum, ipsiusque processus et sententiarum nullitatem, et ipsius quondam defunctæ expurgationem, tangentem, coram vobis motis et inoveri speratis ; ac omnia et singula, juxta tenorem vestri mandati, fecisse et adimplevisse. Quæ dictis vestris reverendissimis paternitatibus, sub signo meo manuali, et sigillo dicti Decani certifico.
  Datum anno Domini MCCCCLV., die jovis, XVIII. mensis decembris. »
  Sic signatum : « R. de Saincte Mareglise. »



Source : Texte original latin : "Procès de Jeanne d'Arc" - T.II - Jules Quicherat (1844), p.191 et suiv.
Traduction : Pierre Duparc, "Procès en nullité de la condamnation de Jeanne d'Arc", t.III, p. 89 et suiv.

Notes :
1 Lisez Andream.

2 Lisez Martinum.


Procès de réhabilitation

Présentation :

- Les sources
- L'enquête de 1450
- L'enquête de 1452

Procès :
- Plan du procès
- Sentence




Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire