Accueil                                                         Admin
07 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de réhabilitation
V-3 - Acte de réception et d'interrogatoire des témoins


uit l'enquête faite à Orléans par le seigneur archevêque de Reims sur le contenu des premier, deuxième, troisième, quatrième et cinquième articles d'interrogatoire produits en cette cause, les autres articles étant omis pour faire plus bref, lorsque les témoins n'eurent rien à déclarer à leur sujet.

  Jean, par la miséricorde divine archevêque et duc de Reims, l'un des juges commis par notre très saint seigneur le pape Calixte, ainsi que nos collègues commis en cette affaire avec la clause « Que vous, ou deux, ou l'un d'entre vous, etc... », ayant à juger une demande en nullité d'un procès intenté et de sentences rendues autrefois par feu seigneur Pierre Cauchon, évêque de Beauvais, et Jean Le Maistre, inquisiteur de la perversité hérétique dans le diocèse de Beauvais, sur poursuite de maître Guillaume d'Estivet, promoteur des causes criminelles de la cour de Beauvais, contre cette Jeanne d'Arc, communément appelée la Pucelle, demande en nullité tendant à la justification de la condammée, nous certifions et attestons la vérité de ce qui suit : En raison des articles présentés aux fins de preuve par Isabelle, la mère, et par Pierre et Jean d'Arc, les frères de Jeanne d'Arc, demandeurs en cette cause, et aussi en raison de notre charge, afin d'examiner la vérité entière sur le contenu des articles, présentés et admis à la preuve, nous avons procédé à l'audition de certains témoins, jurés, examinés, et absous quant à leur déposition du consentement exprès du promoteur de la cour de Beauvais, les uns cités par nous d'office, les autres produits par lesdits Isabelle, Pierre et Jean ; et nous avons fait mettre par écrit leurs déclarations, dépositions par notre cher maître Guillaume

        

                                                         

  Item sequitur inquesta facta Aurelianis per dominum archiepiscopum Remensem, de et super contentis in primo, secundo, tertio, quarto et quinto articulis articulorum in hac causa productorum, aliis causa brevitatis omissis, quum testes de et super aliis nil deponere sciverunt.

  JOHANNES, miseratione divina archiepiscopus et dux Remensis, alter judicum commissorum a sanctissimo domino nostro papa Calixto, una cum nostris in hac parte collegis, cum illa clausula : « Quatenus vos vel duo aut unus vestrum, etc...,» quarumdam causarum nullitatis processus et sententiarum olim, per quondam dominos Petrum Cauchon, episcopum Belvacensem, et Johannem Magistri, inquisitorem hæreticæ pravitatis in dioecesi Belvacensi, instante quodam magistro Guillelmo de Estiveto, promotore causarum criminalium curiæ Belvacensis, contra quondam Johannam d'Arc, vulgariter dictam la Pucelle, facti et latarum, atque expurgationis ejusdem : certificamus et in veritate attestamur [quod], tam vigore articulorum admissorum ad probandum, ex parte Ysabellis, matris, Petri et Johannis d'Arc, fratrum dictæ Johannæ, actorum in hujusmodi causa, quam ex officio nostro, et ad scrutandum omnimodam veritatem de et super contentis in articulis in hujusmodi causa productis et ad probandum admissis ; ad examen nonnullorura testium de mandato nostro personaliter citatorum, atque pro parte dictorum Ysabellis, Petri et Johannis, productorum, a nobis et per nos juratorum et examinatorum, ac ad cautelam quoad actum deponendi absolutorum, de expresso consensu promotoris curiae Belvacensis, processiraus, atque dicta et depositiones eorumdem in scriptis redigi fecimus, per dilectum nostrum magistrum Guillelmum Delasalle, notarium publicum, modo et forma inferius declaratis.



Source : Texte original latin : "Procès de Jeanne d'Arc" - T.II - Jules Quicherat (1844), p.92.
Traduction : Pierre Duparc, "Procès en nullité de la condamnation de Jeanne d'Arc", t.IV, p. 1 et 2.

Notes sur l'illustration :
- Cette église élevée au XII° siècle, est la plus ancienne d'Orléans encore debout. Parmi ses paroissiens illustres, on compte Isabelle Romée, la mère de Jeanne d'Arc. Cette église d'un style roman très pur, devint, lors de la révolution, un magasin à sel. Aujourd'hui, l'édifice est un centre culturel qui accueille de nombreuses expositions. On note les sculptures d'animaux du chevet, la cage d'escalier du clocher, visible sur la façade et les deux corbeaux au-dessus du portail, qui jadis supportaient un auvent.
- notes de la plaquette apposée devant l'église -
 

Procès de réhabilitation

Présentation :

- Les sources
- L'enquête de 1450
- L'enquête de 1452

Procès :
- Plan du procès
- Sentence




Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire