Accueil                                                         Admin
07 août 2020  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de réhabilitation
V-4 - Mandement des notaires pour l'audition des témoins de Rouen.


ur l'ordre de révérend père dans le Christ et seigneur, monseigneur Guillaume, par la miséricorde divine évêque de Paris, et de vénérable et religieuse personne frère Jean Bréhal, professeur de théologie sacrée, l'un des inquisiteurs de la perversité hérétique dans le royaume de France, juges délégués par l'autorité apostolique avec révérendissime et révérend pères dans le Christ l'archevêque de Reims et l'évêque de Coutances, pour une cause de nullité de procès jadis conduits et de sentences prononcées par feu seigneur
Pierre Cauchon, alors évêque de Beauvais et frère Jean Le Maistre, alors sous-inquisiteur dans le diocèse de Beauvais, contre une certaine Jeanne d'Arc, dite la Pucelle, et pour la justification de celle-ci, que soient cités : vénérables personnes frère Pierre Miget, professeur de théologie sacrée ; Guillaume Manchon, prêtre, notaire public ; messire Jean Massieu ; messire Guillaume Colles, autrement nommé Boisguillaume ; frère Martin Ladvenu, de l'ordre des frère prêcheurs ; maître Nicolas de Houppeville ; révérend père dans le Christ monseigneur Jean Le Fèvre, professeur de théologie sacrée, évêque de Démétriade ; messire Jean Le Maire ; maître Nicolas Caval ; Pierre Cusquel ; maître André Marguerie ; Maugier Le Parmentier ; Laurent Guedon ; messire Jean Riquier, et tous ceux autrefois interrogés par les susdits juges. Qu'ils comparaissent en personne demain, à la septième heure du matin, devant ledit seigneur évêque et maître Jean Bréhal, juges compétents pour cette affaire, pour voir et entendre la relecture des dépositions que chacun d'eux a faites autrefois, et, si nécessaire, pour les améliorer et les réformer. Citez en outre monseigneur l'évêque de Beauvais, Guillaume Bredoulle, le promoteur des causes criminelles de Beauvais, et tous et chacun de ceux croyant être intéressés, en général ou en particulier, pour voir et entendre la production desdits témoins, leur serment, et pour donner des interrogatoires, s'ils ont à en donner, avec l'intimation habituelle en pareils cas et sous peine d'excommunication, à la demande de maître Guillaume Prévosteau, de la partie, du promoteur, ou de son procureur.
  Donné à Rouen, l'an du Seigneur mille quatre cent cinquante-six, le onzième jour du mois de mai ». Ainsi signé : « D. LE COMTE et F. FERREBOUC ».

                                                         

[Mandatum utriusque notarii pro recollectione testium Rothomagensium.]

  « De mandato reverendi in Christo patris et domini, domini Guillelmi, miseratione divina Parisiensis episcopi, et venerabilis et religiosi viri, fratris Johannis Brehal, sacræ theologiæ professoris, alterius ex inquisitoribus hæreticæ pravitatis in regno Franciæ constitutis, judicum auctoritate apostolica deputatorum, una cum reverendissimo ac reverendo in Christo patribus archiepiscopo Remensi, et episcopo Constantiensi, cujusdam causæ nullitatis processuum et sententiarum olim per defunctum dominum Petrum Cauchon, tunc Belvacensem episcopum, ac fratrem Johannem Magistri, subinquisitorem in dioecesi Belvacensi, factorum contra quondam Johannam D'Arc, dictam la Pucelle, ac expurgationem ejusdem : citentur venerabiles viri, pater Petrus Migecii, sacræ theologiæ professor ; Guillelmus Manchon, presbyter, notarius publicus ; dominus Johannes Massieu ; dominus Guillelmus Colles, alias Boys-Guillaume ; frater Martinus Ladvenu, ordinis Fratrum Prædicatorum ; magister Nicolaus de Houppeville ; reverendus in Christo pater dominus Johannes Fabri, sacræ theologiæ professor, episcopus Dimitriensis ; dominus Johannes Le Maire; magister Nicolaus Caval ; Petrus Cusquel ; magister Andreas Marguerie ; Maugerius Le Parmentier ; Laurentius Guedon ; dominus Johannes Riquier, et omnes alias per supradictos judices examinati, ad comparendum personaliter crastina die, hora septima de mane, coram præfatis domino episcopo et magistro Johanne Brehal, judicibus competentibus in hac parte ; visuri seu audituri perlegi suas depositiones alias per eosdem et quemlibet ipsorum factas, et, si necesse fuerit, in melius declarandas et reformandas. Necnon citetis dominum episcopum Belvacensem, Guillelmum Bredoulle, causarum criminalium Belvacensem promotorem, atque omnes et singulos sua communiter vel divisim interesse credentes, ad videndura et audiendum dictos testes produci, jurari, atque ad interrogatoria dandum, si qua dare voluerint, cum intimatione in talibus fieri consueta, et sub poena excommunicationis, instante magistro Guillelmo Prévosteau, parte et promotore, seu ejus procuratore.
  Datum Rothomagi, anno Domini MCCCCLVI, die XI. mensis maii ». Sic signatum : « D. COMITIS et F. FERREBOUC. »


Source : Texte original latin : "Procès de Jeanne d'Arc" - T.III - Jules Quicherat, p.44 et suiv.
Traduction : Pierre Duparc, "Procès en nullité de la condamnation de Jeanne d'Arc", t.IV, p. 30.

Notes :
/

Procès de réhabilitation

Présentation :

- Les sources
- L'enquête de 1450
- L'enquête de 1452

Procès :
- Plan du procès
- Sentence




Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire