Accueil                                                         Admin
20 juin 2024  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Chronique d'Enguerrand de Monstrelet - index
L.II-13- [Cy parle de plusieurs autres matières en brief.]

n ce temps, ceulx de la conté de Haynau furent en moult grant effroy et tribulacion, pour doubte de la guerre des ducz de Clocestre et de Braibant dont ilz veoient l'apparence, par ce que tous deux avoient espousé leur dame et héritière, et se disoit chascun d'eulx estre seigneur du pays, ayant la meilleure querelle. Et aussi que les seigneurs du pays estoient divisez et tenoient, les ungs le parti du duc de Braibant, et les autres le parti de la dame et du duc de Clocestre, non obstant que paravant tous eussent fait serement de loyaulté à icellui duc de Braibant, et l'avoient tenu long temps pour leur seigneur.

  En ce temps se assemblèrent à Amiens les ducz de Bethfort et de Bourgongne, avec leur grant conseil de chascune partie, pour traicter de la paix entre les deux ducz dessusdiz de Clocestre et de Braibant. Mais en conclusion, au derrenier, ilz se départirent l'ung de l'autre sans riens povoir concorder, et prindrent jour de restre à Paris sur la besongne dessusdicte.
  En ce temps le duc de Bethfort fist assiéger très puissamment par les Anglois, et avec eulx le seigneur de l'Isle-Adam et le bastard de Thian, le chastel d'Ivry. Pour lequel siège lever s'assemblèrent en grant nombre, le duc d'Aumarle, le bastard d'Alençon et plusieurs autres capitaines. Lesquelz en chevaulchant par devers ledit siège, trouvèrent le capitaine d'Avrenches, frère au conte de Suffort, qui venoit de courre, et avoit donné congié à une partie de ses gens. Lequel fut assailly desdiz François et desconfit, et fut de sa personne prisonnier. Pour quoy, iceulx François espérans trouver ladicte ville desgarnie, se mirent à chemin pour la conquerre. Et de fait, eulx venuz devant, y livrèrent ung grand assault. Mais les habitans se deffendirent vigoureusement, tellement qu'ilz occirent et navrèrent plusieurs de leurs ennemis, lesquelz demourèrent en leurs fossez. Et après, iceulx François saichans que le duc de Bethfort venoit pour les combatte, se départirent de là, en chevaulchant hastivement vers la duché de Touraine. Touteffois, ilz furent poursuivis de leurs gens.

  Le XIIIe jour d'octobre oudit an, fut prinse la ville de Ham-sur-Somme par les gens du roy Charles que menoit Pothon de Sainte-Treille, par eschielles, par faulte de guet. Pour laquelle prinse, messire Jehan de Luxembourg fut fort troublé, pour que c'estoit à lui. Et pour tant, en grant diligence assambla tout ce qu'il peut avoir de gens d'armes, à tout lesquelz, au tiers jour de la prinse, il chevaulcha jusques à ladicte ville, et en grant hardiesse, tout soubdainement, fist icelle assaillir, et passer ses gens d'armes parmy la rivière avec son estandart, lequel porta ce jour, très vaillamment, ung homme d'armes nommé Jacotin de Caubret (1). Finablement, le dessusdit de Luxembourg reconquist en brief la ville sur ses ennemis, et en print et mist à mort cruelle grant partie. Et ledit Pothon, au plus tost que il peut, avecques aucuns de ses gens, s'en refuy en Térace (2). Toutefois ilz furent poursieviz par ledit de Luxembourg et ses gens, et en y eut en icelle poursuite de prins, grand foison. Ouquel jour fut prins dedens ladicte ville et navré terriblement comme en péril de mort, ung homme d'armes nommé messire Jehan de Fontenelle, et Waleran de Saint-Germain, auquel ledit messire Jehan de Luxembourg brief ensuivant fist trencher la teste : c'estassavoir audit Waleran.

  En ce temps, la royne, femme du roy Charles (3), acoucha d'un filz, lequel fut nommé sur les fons Loys, premier Daulphin de Viennois. Pour la nativité duquel fut faite grand leesce et grand joye par toute son obéissance, et par espécial en sa bonne cité de Tournay. Et furent fais grans feux par toute la ville, et crioit le commun Noël ! à haulte voix, en menant grant joye et leesce.

  En l'an dessusdit, les François prindrent le chastel de Beaumont-sur-Oise, lequel brief ensuivant fut asségié par le commandement du duc de Bethfort, et en fin reconquis, et du tout démoli et abatu.

  En ce temps, se resmeurent ceulx de la ville de Tournay, et se mirent en armes l'ung contre l'autre à bannière déployée. Et fut la cause de ceste esmuette pour ce que la communaulté doubtoit que les seigneurs de Moy et de Conflans, qui estoient en leur ville et avoient grand audience, ne leur baillasseut garnison plus puissant d'eulx. Nientmoins, soubdainement ilz se rapaisèrent sans cop férir. Et assez tost après, se départirent les seigneurs dessusdiz de ladicte ville de Tournay, doubtans la fureur d'icelui commun. Et ala, ledit seigneur de Moy, demourer en Liège.

  En ce temps la ville de Compiengne fut eschellée par faulte de guet, des gens du roy Charles, lesquelz estoient environ trois cens combatans, desquelz estoient conducteurs Yvon du Puis, Angerot de Laux et Broussart. Lesquelz sans délay prindrent et emprisonnèrent tous ceulx de la ville qui tenoient le parti des Anglois et des Bourguignons, avecques tous leurs biens. Et brief ensuivant vinrent devers ladicte ville de Compiengne pour icelle reconquerre, le seigneur de l'Isle-Adam, Lyonel de Bournonville, le bastard de Thian et aulcuns aultres, qui peu ou nient y firent. Et pour tant, tout le pays d'environ fut de rechief, pour icelle prinse, en grant soucy et tribulacion.

  En ces mesmes jours fut reprinse sur les gens du roy Charles la ville de La Charité-sur-Loire, par ung adventureux tenant le parti du duc de Bourgongne, nommé Perrinet Grasset. Lequel, par avant et long temps après, fist forte guerre au roy Charles sur les marches de Berry et ès pays d'environ. Pour laquelle prinse les François furent moult fort dolens et courroucez, pour tant qu'ilz perdirent le passage de l'yaue, qui leur estoit moult duisable.

  En cest an, Artus, conte de Richemont, après ce qu'il eust épousé Marguerite seur au duc de Bourgongne, non obstant le serement et les aliances qu'il avoit faictes paravant avecques le roy Henry deffunct et ses successeurs, s'en ala devers le roy Charles, pour aucun discord qui fut entre le duc de Bethfort et lui. Duquel roy Charles il fut joieusement receu, et brief ensuivant il fut fait connestable de France par ledit roy Charles. Pour le département duquel conte, moult de gens furent esmerveillez, actendu l'aliance si nouvelle qu'il avoit eue avec ledit duc de Bourgongne.

  Ou mois de janvier en cest an, se assemblèrent en la ville d'Amiens les ducz de Bethfort et de Bourgongne, le conte de Conversan, l'évesque de Terrevvane (4), son frère messire Jehan de Luxembourg, avecques grant nombre de notables personnes et conseillers de chascune partie, et les ambassadeurs des ducz de Clo-cestre et de Braibant. Et touteffois, jà soit ce que plusieurs fois sur ces propos furent plusieurs fois en conseil, ilz ne peurent riens concorder. Et pour tant assignèrent à iceulx ambassadeurs ung aultre jour à estre à Paris, environ la Trinité ensuivant. Et après se départirent les notables princes dessusdiz.

                                                 


Source : La chronique d'Enguerrand de Monstrelet - Tome IV (L.Douët d'Arcq - 1860)

Notes :
1 Jacotin de Cambret.

2 Thiérache

3 Marie, fille de Louis II d'Anjou, roi de Sicile, mariée en 1422.

4 Thérouanne.




Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire