Accueil                                                         Admin
19 juillet 2024  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Chronique d'Enguerrand de Monstrelet - index
L.I-251 - [Comment le roy Henry d'Angleterre conquist Dreux et poursuivy le Daulphin, et asséga Meaulx en Brye.]

r convient parler de l'estat et gouvernement du roy Henry d'Angleterre, lequel, après ce que le duc de Bourgongne le eut laissé à Mante, comme dit est paravant, se parti de là, à tout sa puissance qui estoit moult grande, car chascun jour lui venoient nouvelles gens de Normandie et de Paris, et s'en ala devant Dreux, après ce que le Daulphin eut levé son siège de Chartres. Laquelle ville de Dreux il asséga tout à l'environ. Mais tost après, ceulx de dedens firent traictié avecques lui et lui promirent à lui rendre ladicte ville le xxe jour d'aoust, ou cas qu'il ne seroit combatu du Daulphin dedens ou au jour dessusdit, et sur ce baillèrent bons hostages. Et pour tant que le Daulphin ne comparu point à celle journée, eut icellui roy l'obéissance de ladicte ville de Dreux, laquelle il garny puissamment de ses gens anglois, après que les Daulphinois se furent partis de là à tout leurs bagues, qui estoient bien huit cens, et aussi qu'ilz eurent fait serement de eulx point armer ung an contre lui ne ses aliez. Et ce fait et achevé, ledit roy se parti de là et s'en ala vers la rivière de Loire pour poursuivir le Daulphin, lequel il avoit grant désir de trouver avecques sa puissance pour le combatre et soy venger de la mort de son frère le duc de Clarence, et ses autres gens qui furent mors et prins à Baugy (1). Et en son chemin mist en l'obéissance du roy de France et de lui Baugency sur Loire et aucunes autres fortresses. Et après, voiant que ledit Daulphin ne l'actendroit point en bataille, par le pays de Beausse retourna. Ouquel pays trouva en son chemin de cinquante à soixante hommes d'armes daulphinois montez sur très aspres chevaulx, et avoient plusieurs fois espié et costié son ost; mais soudainement il les fit chasser par aucuns de ses gens très bien montez, et iceulx en fuiant se retrahirent en ung chastel en Beaulse nommé Rougemont, et là les fist le roy assaillir par ses gens bien et roidement. Lesquelz en assez brief terme prindrent ledit chastel et tous ceulx qui estoient dedens, sans perte de gens, si non d'un seul homme. Pour lequel venger, le roy fit noier en la rivière d'Yonne tous les dessusdiz. Et de là s'en ala mectre siège devant Villeneufve le Roy, laquelle assez tost lui fut rendue par les Daulphinois qui estoient dedens, lesquelz s'en partirent à tout leurs biens, et le roy Henry y mist garnison de ses gens. Et puis à l'issue du mois de septembre vint loger de sa personne à Laigny sur Marne, et ses gens, pour la plus grant partie, se logèrent ès villages à l'environ. Ouquel lieu de Laigny icellui roy fist charpenter et habiller plusieurs engins et instrumens necessaires à mectre siège, pour mener à Meaulx en Brye. Et si envoia le duc d'Excestre son oncle, à tout quatre mil combatans, très hastivement, loger ès faulxbourgs de ladicte ville de Meaulx, afin que ceulx de dedens n'y boutassent les feux. Et après que ledit roy eut apresté toutes ses besongnes en ladicte ville de Laigni, se parti de là, à tout sa puissance, où il avoit bien vingt mille combatans. Et le VIe jour d'octobre se loga tout à l'environ de ladicte ville et marchié de Meaulx, et tantost après fist fermer son ost de haies et de fossez, afin que de ses ennemis ne peust estre surpris. Et avecques ce fist dresser plusieurs engins contre les portes et murailles de la ville pour l'abatre et démolir, et à ce par grant diligence fist continuer. Laquelle ville et marchié se tenoient de la partie du Daulphin Et alors le bastard de Vaulru, général capitaine de toute la place, Denis de Vaulru son frère, Péron de Lupe, Jehan d'Aunay, Tromagon, Bernard de Mereville, Phelippe de Gamaches et autres jusques à mil combatans gens esleuz et esprouvez en armes, sans les bourgois et communaulté, commencèrent à résister vaillamment aux assaulx et entreprises dudit roy d'Angleterre, et en ce continuèrent par très long espace de temps, comme vous orrez cy-après.
  Esquelz jour fut aussi ordonné à Paris par le conseil royal que les fleurettes qui avoient cours pour IIII d. p. seroient mises à deux, et l'escu d'or qui avoit couru pour dix francs fut mis à XVIII s. p. Pour lesquelles mutacions ensuivant ceulx dont dessus est faicte mencion, moult de gens furent fort troublez, voians que leurs chevances qu'ilz avoient ès monnoies dessusdictes, les huit pars estoient diminuées. Et pour avoir provision d'autre monnoie nouvelle qui feussent de valeur, furent forgez saluz d'or qui eurent cours pour XXV s. tournois la pièce, et y en avoit en iceulx deux escuz, l'un de France et l'autre d'Angleterre. Et au regard de la blanche monnoie on forga doubles qui eurent cours pour II d.t., et enfin en commun langaige furent appeliez niquets, et furent en règne environ trois ans seulement.

                                                 


Source : La chronique d'Enguerrand de Monstrelet - Tome IV (L.Douët d'Arcq - 1860)

Notes :
1 Baugé (en Anjou).



Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire