Accueil                                                         Admin
25 mai 2024  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Chronique d'Enguerrand de Monstrelet - index
L.I-254 - [Comment messire Jaques de Harecourt fut rencontré des Anglois. — Et la taille des marcs d'argent.]

nviron ce temps, messire Jaques de Harecourt chevauchant en Vimeu, à tout six ou sept cens combatans, fut rencontré des Anglois, qui d'aventure s'estoient assemblez d'Arques, de Neufchastel et d'autres lieux voisins pour aler quérir leur aventure. Ouquel rencontre y eut cruelle et aspre bataille. Toutesfoiz, en conclusion les Anglois obtindrent la victoire, et y perdit ledit messire Jaques de deux à trois cens de ses hommes, tant prins comme mors. Mais lui, de sa personne se saulva par son cheval, et avecques lui grant partie de chevaliers et escuiers qui là estoient. Entre lesquelz y fut prins, desdiz Daulphinois, le seigneur de Verdui-sant, qui lors estoit pour le Daulphin ung des capitaines de Saint Walery. Et après ceste besongne, les Anglois, joieux de ceste bonne aventure et bonne fortune, retournèrent, à tout leurs prisonniers, en leurs propres lieux.
  Item, eu ce temps fut levée et cueillie en plusieurs parties du royaume de France une taille assez rigoureuse de mars d'argent, octroiée et accordée par les Trois Estas du royaume à la requeste des roys de France et d'Angleterre, pour forger bonne monnoie et faire courir oudit royaume, et à la cueillir sur gens d'église, chevaliers et escuiers, dames et damoiselles, bourgois et autres qui avoient puissance. Et fut icelle taille assise par les commis des roys dessusdiz du tout à leur voulenté et discrécion. Et par ainsi prindrent et levèrent tellement quellement, oultre le gré de ceulx à qui ce compétoit, très grans finances. Pour lesquelles lever, lesdiz commis acquirent grans haynes contre plusieurs, et entre les autres en fut fort hay le bailli d'Amiens, de ceulx de son bailliage, pour ce qu'ilz avoient suspicion contre lui que par son moien oeste taille eust esté mise ou pays dessusdit.

                                                 


Source : La chronique d'Enguerrand de Monstrelet - Tome IV (L.Douët d'Arcq - 1860)

Notes :
/




Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire