Accueil                                                         Admin
19 juillet 2024  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Chronique d'Enguerrand de Monstrelet - index
L.II-72 - Si comme le roy de France s'en retourna en Touraine et en Berry.

tem, le roy Charles de France, voiant que la ville de Paris, qui estoit le chief de son royaume, ne se vouloit pas mettre en son obéyssance, se disposa et conclud avec ceulx de son conseil de laisser gouverneurs et capitaines de par lui par toutes les bonnes villes, cités et chasteaulx qui estoient de son obéys-sance, et qu'il s'en retourneroit ès pays de Touraine et de Berry. Laquelle chose conclute, comme dit est, il constitua principal chief sur les parties de l'Isle de France et de Beauvoisis Charles de Bourbon, conte de Clermont, et avec lui le conte de Vendosme et le chancelier. Lesquelz conte de Clermont et chancelier se tenoient le plus en la ville de Beauvais, et le conte de Vendosme à Senlis, Guillaume de Flavy à Compiengne, messire Jaques de Chambennes à Creil. Et le Roy dessusdit, avec lui les grans seigneurs qui l'avoient accompaignié au venir, s'en ala de Senlis à Crespy. Et de là, par devers Sens en Bourgongne retourna ès pays dessus diz. Toutefois, les trièves estoient confermées entre les François et les Bourguignons jusques au jour de Pasques ensuivant. Et avec ce, fut remis le passage du Pont-Sainte-Maxence en la main de Renauld de Longueval pour le tenir comme... (1).

  Si demoura la marche de France et de Biauvoisis en grande tribulacion, pour ce que ceulx qui estoient ès forteresces et ès garnisons, tant des François comme des Anglois, couroient chascun jour l'un contre l'autre. A l'occasion desquelles courses, les villages de là entour se commencèrent à despeupler, et les bonnes gens et habitans eulx retraire ès bonnes villes.


                                                   

  Charles, roi de France, voyant que la ville de Paris, la capitale de son royaume, ne voulait pas se mettre en son obéissance, arrêta avec ses conseillers de laisser des gouverneurs et des capitaines institués par lui dans toutes les bonnes villes, cités et châteaux rentrés en son obéissance, et de retourner ensuite ès pays de Touraine et de Berry. La chose ainsi conclue, il constitua chef principal dans l'Ile-de-France et le Beauvaisis Charles de Bourbon comte de Clermont, et avec lui le comte de Vendôme et le chancelier. Le comte de Clermont et le chancelier se tenaient le plus souvent en la ville de Beauvais, et le comte de Vendôme à Senlis, Guillaume de Flavy à Compiègne, Messire Jacques de Chabannes à Creil. Le roi, avec les grands seigneurs qui l'avaient accompagné dans son expédition, retourna de Senlis à Crépy ; et de là, par devers Sens en Bourgogne, il retourna aux pays ci-dessus indiqués. Toutefois les trêves furent confirmées entre les Bourguignons et les Français jusqu'au jour des prochaines Pâques, et avec cela le passage du Pont-Sainte-Maxence, que tenaient les Français, fut remis entre les mains de Renauld de Longueval pour en être gardé.

  La marche de France et de Beauvaisis demeura par là en grande tribulation. Ceux qui étaient ès forteresses et garnisons, tant les Français que les Anglais, couraient chaque jour les uns contre les autres. Par suite de ces courses, les villages des environs commencèrent à se dépeupler, et les bonnes gens et les habitants se retiraient ès bonnes villes.


                                                 


Source : La chronique d'Enguerrand de Monstrelet - Tome IV (L.Douët d'Arcq - 1860)
Mise en Français plus moderne : J.B.J. Ayroles, "La vraie Jeanne d'Arc" - t.III.

Notes :
1 Il y a ici dans le ms. 8346 un blanc dont Vérard ne tient pas compte, en supprimant le mot comme.




Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire