Accueil                                                         Admin
19 juillet 2024  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Chronique d'Enguerrand de Monstrelet - index
L.II-94 - Comment messire Jehan de Luxembourg entreprist le gouvernement du siège de Compiengne, et des ordonnances qu'il y fist. — Et aultres matières.

tem, après ce que le duc de Bourgongne fut parti, comme dit est, de devant la ville de Compiengne, assez brief ensuivant vint messire Jehan de Luxembourg, à tout ses gens, devant ycelle ville, et emprist la charge et gouvernement de tout le siège, ainsi que par ledit duc lui avoit esté requis et ordonné. Si fist sans délay pourveoir de besongnes nécessaires à la grande bastille de devant le pont et en commencier deux aultres mendres sur la rivière, au lez vers Noyon. Dont Guy de Roye eut la charge de l'une, acompaignié de Aubelot de Folleville et autres de sa compaignie et de ses gens, et la seconde fut baillié à ung routier de Boulenois, nommé Kanart, avec lequel furent ordonnés aucuns arbalestriers Génevois, Portingalois, et autres d'estrange pays. Et après, ledit de Luxembourg se prépara pour passer l'eaue, et par desus le neuf pont contre Venette, ala logier en l'abbaye de Royaulieu (1), avec lui messire Jaque de Brimeu, mareschal de l'ost, messire Hue de Lannoy, le seigneur de Créqui, le seigneur de Saveuses, le seigneur de Humières, messire Daviot de Poix, Ferry de Mailly, messire Florimont de Brimeu et pluiseurs aultres nobles hommes se logèrent, tant en l'abbeye, comme ou vilage, qui moult estoit dézolé, et ès vignes et jardins à l'environ. Et demoura le conte de Hontiton à son logis de Venette, avec ses gens. Durant lequel temps, firent les asségiés plusieurs saillies de pied et de cheval, esquelles, tant d'une partie comme d'aultre, furent aucuns prins et navrés, non mie en grand nombre. Si fut par lesdiz asségans encommencié une grande bastille à ung traict et demi d'arc près de ladicte ville, en tirant vers la porte de Pierrefons. Dedens laquelle, pour la garder, furent commis le dessusdit mareschal de l'ost, le seigneur de Créqui, messire Florimont de Brimeu, avec eulx trois cens combatans ou environ, qui tous ensamble se logièrent dedens ladicte bastille avant qu'elle fust du tout parfaite ne fortifiée, et y furent par longue espace de temps logiés. Ouquel temps, les asségies souffrirent moult grand destresce de famine, et ne povoient pour nulle finance recouvrer de vivres dedens leur ville. Car, en l'espace de quatre mois entiers, n'en fut dedens ycelle ville vendu en publique. Si furent adonc envoyez pluiseurs messages au mareschal de Boussac, au conte de Vendosme et aux aultres capitaines du roy Charles, pour eulx requerre instamment qu'ilz volsissent secourir ycelle ville de Compiengne, laquelle estoit moult oppressée par lesdiz asségans.

        

  Item, entretant que les tribulacions dessusdictes duroient, se assamblèrent le mareschal de Boussac, Pothon de Sainte-Treille, messire Theolde de Walperghe et pluiseurs aultres capitaines François. Si alèrent asségier la ville de Pressy sur Oise (2), dedens laquelle estoit le bastard de Chevreuse, à tout quarante combatans ou environ, qui assez brief furent constrains d'eulx rendre à voulenté. Et en y eut la plus grand partie mis à mort par les guisarmiers dudit mareschal, et depuis qu'ilz se furent ainsi rendus. Et aussi fut la forteresce démolie.

  Et pareillement furent prinses par les dessusdiz, Catheu (3), le Fort Moustier, le Chastel, et aulcunes aultres places, esquelles furent exécutés à mort la grigneur partie des compaignons qui là estoient. Toutefois ledit mareschal de Boussac ne les aultres de la partie du roy Charles ne firent sur les asségans de Compiengne aulcune entreprinse, comme il est acoustumé de faire en tel cas, jusques au desrain que le siège fut levé, comme cy-après sera plus à plain déclairé.

  En ce temps, le duc de Noortfolc, anglois, se tenoit à très grand puissance sur les marches de l'isle de France, et y mist pluiseurs forteresces en l'obéyssance du roy Henry, est assavoir Dampmartin en la Gohelle, La Chasse, Montgay (4), et aulcunes aultres. Et pareillement, d'autre costé le comte de Stafort prinst d'assault la ville de Brie-Conte-Robert, par le moyen de laquelle se rendit la forteresce dudit lieu, qui estoit moult forte. Et delà ledit conte s'en ala passer l'eaue de Saine et fourer tout le pays jusques assez près de Sens en Bourgongne. Et après s'en retourna, à tout grand proie, au lieu dont il estoit parti sans ce qu'il trouvast nul de ses ennemis qui lui feissent nul destourbier. Et brief ensuivant prinst Le Quesne en Brie (5), Grand Puis, Rapillon (6). Et en fist bien pendre quatre vingts de ceulx qui estoient dedens Le Quesne. Et pareillement prinst la forte tour de Bus, laquelle avec les aultres places dessusdictes fut toute désolée. Et estoient dedens Brie-Conte-Robert, quand elle fut prinse, messire Jaque de Milly et messire Jehan de La Haye, lesquelz furent prisonniers aux Anglois, et depuis eschappèrent de leurs mains, parmy paians grans finances.

                                                 


Source : La chronique d'Enguerrand de Monstrelet - Tome IV (L.Douët d'Arcq - 1860)

Notes :
1 L'abbaye de Royal-Lieu.

2 Précy-sur-Oise (Oise).

3 Catheux, près Crèvecœur.

4 Montjay.

5 Lis. La Queue en Brie.

6 Rampillon (Seine-et-Marne).


Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire