Accueil                                                         Admin
11 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


Lettre de Charles VII annonçant la victoire d'Orléans aux consuls de Tournai
Loches - 22 mai 1429

ournay possède encore, comme Narbonne, l'original de la lettre par
laquelle Charles VII, annonçait aux consaux (consuls) la délivrance
d'Orléans. La voici, légèrement rajeunie.




                                                                            *
                                                                      *         *

  « De par le roi,
  Chers et bien-aimés. Parce que nous savons que plus grande consolation ne pouvez avoir que d'ouïr souvent du bien de l'état et prospérité de nos affaires, nous vous certifions qu'après que, par la grâce de Notre-Seigneur, nous eûmes fait ravitailler bien et grandement la ville d'Orléans ; ce qui fut vers le commencement du présent mois; nos gens qui firent ledit avitaillement, assaillirent les Anglais étant en une bastide appelée la bastide Saint-Loup, devant ladite ville d'Orléans ; ils prirent icelle d'assaut et de force, et furent tués tous les Anglais qui dedans étaient. Et l'autre jour ensuivant, ils passèrent la rivière de Loire du coté de la Sologne; ils assaillirent aussi certaine autre très forte bastide que lesdits Anglais avaient faite au bout du pont d'icelle ville; et finalement, moyennant la grâce et le bon aide de Notre-Seigneur, ils la gagnèrent comme l'autre, et ès dites deux bastides, il y a eu de sept à huit cents tant morts que prisonniers, et presque tous sont morts.
  La nuit suivante, le demeurant des Anglais étant ès autres bastides désemparèrent (en sortirent) et s'enfuirent tous, abandonnant leur artillerie et tous leurs vivres et autres biens, et par ainsi le siège fut levé, et la ville, la merci Dieu, est demeurée en sa franchise et liberté.
  Pour poursuivre notre bonne fortune, nous mettrons sus toutes nos forces, en espérance, Dieu devant, de recouvrer les passages qu'occupent encore nos ennemis, et de faire au surplus ce que Dieu nous conseillera.
  Auxdits exploits a toujours été la Pucelle, laquelle est venue vers nous, ainsi que toutes ces choses pourrez savoir plus à plein par le porteur de cette lettre, un clerc et serviteur de notre ami et féal conseiller et chambellan, le sire de Gaucourt.

  Donné en notre châtel de Loches le XXIIe jour de mai. »




Source : J.B.J. Ayroles, "la vraie Jeanne d'Arc", t.III p.327 et suiv.

Notes :
1
WANDENBROEK, Extraits analytiques des anciens registres de la ville de Tournay, t. I, p. 329.

Ndlr : Certains commentateurs ont pu dire à propos de ces lettres de Charles VII qu'il ne semblait pas être très reconnaissant à Jeanne d'Arc.
On peut cependant remarquer que ces lettres sont assez courtes et que la seule qui est nommée est "La Pucelle". Le roi ne parle ni de Dunois, ni de Gaucourt, la Hire etc... C'est d'autant plus à signaler que visiblement il n'avait pas encore informé Tournai de l'existence de cette Pucelle dans son armée (voir le dernier paragraphe).



Les témoignages - lettres


Index


Les lettres :
- aux habitants de Narbonne

-
Guy et André de Laval
- Perceval de Boulainvilliers
- Alain
Chartier
- Jean Desch
- Lettre à Marie d'Anjou
- Jacques de Bourbon
- Duc de Bedford à Charles VII
- Raymond de Crémone
- Exemption impôts Domrémy
- Anoblissement de Jeanne d'Arc
- Annob. Guy de Cailly
- Annob. Jean de Metz
- Délib. conseil de Reims
- Lettre d'Henri VI... Abbeville




Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire