Accueil                                                         Admin
07 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de réhabilitation
Déposition de Guillaume de Ricarville.

  
  Le 8 mars, noble homme Guillaume de Ricarville, seigneur temporel de Ricarville (1), maître de la maison du roi, soixante ans ou environ, a été cité comme témoin, a prêté serment et a été interrogé en présence de vénérables et discrètes personnes, Guillaume Bouillé, professeur de sacrée théologie, et de Jean du Mesnil, docteur ès lois et official de Beauvais :

  J'étais dans Orléans assiégé par les Anglais, lorsque, au seigneur Dunois et à plusieurs autres capitaines, parvint la nouvelle que par Gien était passée une bergerette, du nom de la Pucelle, conduite par deux ou trois nobles de Lorraine, son pays d'origine. Cette Pucelle disait venir pour lever le siège d'Orléans, et conduire ensuite le roi à Reims pour y être sacré, ainsi que cela lui était commandé de par Dieu. Nonobstant ces promesses, elle ne fut pas admise auprès du roi à la légère; le roi voulut que l'on commençât par l'examiner, et s'informer de sa vie et de sa condition, et savoir s'il pouvait licitement l'admettre. Sur l'ordre du roi, cette Pucelle fut soumise à l'examen de nombreux prélats, docteurs et clercs. Ils trouvèrent qu'elle était de bonne vie, de condition honnête, en possession de bon renom, et qu'en elle rien n'avait été découvert qui fut un motif de la rejeter.
  Le témoin, interrogé sur la vie de la Pucelle parmi les guerriers, a répondu : C'était une fort belle vie; très sobre dans le boire et le manger, chaste, dévote, elle entendait la messe chaque jour, se confessait très souvent, elle recevait l'Eucharistie chaque semaine avec une fervente dévotion.
  Elle tançait les hommes d'armes quand ils blasphémaient le nom de Dieu, ou le juraient en vain; elle les reprenait quand ils faisaient quelque mal, ou commettaient des violences.
  Pour moi, j'affirme n'avoir jamais vu en elle rien qui fût blâmable. Je crois au contraire, en considérant sa vie et ses exploits, qu'elle fut inspirée de Dieu.
   Je ne sais pas autre chose.


                                                    

Anno prædicto, die VIII. mensis martii, nobilis vir, Guillelmus de Ricarville, dominus temporalis de Ricarville, et magister hospitii regis, ætatis LX annorum, vel eocirca, testis productus, juratus et examinatus, ac interrogatus super eisdem articulis, præsentibus venerabilibus viris et discretis Guillelmo Bouillé, sacræ theologiæ professore, et Johanne du Mesnil, legum doctore et officiali Belvacensi ;
  Dicit quod, ipso exsistente infra villam Aurelianensem, ab Anglicis obsessam, cum domino de Dunoys et pluribus aliis capitaneis, venerunt nova quod per villam de Gyen transiverat una bergereta, vocata la Pucelle, quam duo aut tres nobiles viri de patria Lotharingiæ, ex qua trahebat ortum, conducebant ; quæ Puella dicebat quod ibat pro levando obsidionem
Aurelianensem, et quod postea duceret regem Remis ad sacrandum, sicut erat sibi præceptum ex parte Dei. His tamen non obstantibus, ipsa non fuit de levi recepta apud regem ; quin imo voluit ipse rex quod primo examinaretur, et sciretur de sua vita et statu, et si deberet licite recipi. Quæ quidem Puella, de præcepto ipsius regis, fuit examinata per plures prælatos,
doctores et clericos, qui invenerunt eam bonæ vitæ, commendati status et laudabilis famæ ; nec fuit in ea repertum aliquid propter quod deberet repelli.
  Interrogatus præterea de vita ipsius Puellæ inter armatos : dicit et deponit quod erat pulcherrimæ vitæ, valde sobria in potu et cibo, casta quoque, devota, audiens quotidie missam, et sæpissime confitens peccata sua, necnon sacram Eucharistiam qualibet septimana cum ferventi devotione recipiens. Redarguebat armatos quando blasphemabant nomen Dei aut jurabant in vanum ; et quando perpetrabant aliqua mala, aut faciebant violentias, reprehendebat eos. Nec ipse qui loquitur unquam percepit quod ipsa fecerit aliquid dignum reprehensione ; imo credit quod, attento suo modo vivendi et factis ejus, quod ipsa fuit inspirata a Deo.
   Nec aliud scit.


Sources :
- traduction : "La vraie Jeanne d'Arc, tome IV : la vierge-guerrière" R.P Ayroles (1898) p.153
- Texte latin :
Quicherat, Procès t.III p.21.

Notes :
1 Ce gentilhomme était panetier à la cour, du temps de Jeanne d'Arc ; il fut ensuite écuyer d'écurie et enfin conseiller maître d'hôtel. Prisonnier des Anglais en 1437, il se racheta avec une somme de cinq cents écus dont le gratifia le Dauphin. Charles VII l'envoya à Bordeaux le 17 juillet 1459 pour régler une contestation qui s'était élevée entre la municipalité de cette ville et plusieurs navires anglais mouillés dans la Gironde. Il vivait encore en 1472 et recevait pension de Louis XI.
 

Procès de réhabilitation
Témoins d'Orléans

Les dépositions :

Comte de Dunois
Seigneur de Gaucourt
François Garivel
Guillaume de Ricarville
Réginald Thierry
Jean Luillier
Jean Hilaire
Gilles de Saint-Mesmin
Jacques L'Esbahy
Guillaume Le Charron
Come de Commy
Martin de Mauboudet
Jean Volant
Guillaume Postiau
Denis Roger
Jacques de Thou
Jean Carrelier
Aignan de Saint-Mesmin
Jean de Champeaux
Pierre Jougant
Pierre Hue
Jean Aubert
Guillaume Rouillart
Gentien Cabu
Pierre Vaillant
Jean Coulon
Jean Beauharnays
Me Robert de Sarciaulx
Me Pierre Compaing
MM. Pierre de La Censure...
M. André Bordes
Jeanne, f. de St-Mesmin
Jeanne, f. de Boyleaue
Guillemette, f. de Coulons
Jeanne, vve de Mouchy
Charlotte, f. de Havet
Renaude, vve de Huré
Pétronille Beauharnays et  Macée, Fagoue


- Les dépositions - index




Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire