Accueil                                                         Admin
06 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Jeanne d'Arc par Henri Wallon - 5° éd. 1879
Appendice II-6 : Ravages des environs de Paris

  Le Bourgeois de Paris ne tarit pas sur cette matière, et sa colère n'épargne pas plus les Anglais que les Armagnacs: car, à vrai dire, les uns ne faisaient guère moins de mal que les autres, et les lieux pris par les derniers ne gagnaient rien à être repris par les premiers : « Et pour certain, dit notre auteur à propos de l'abbaye de Saint-Maur, aussitôt que les Arminas furent départits, les Anglois, bon gré ou mal gré de leurs cappitaines, pillèrent toute l'abbaye et la ville si au net, qu'ils n'y laissèrent pas les cullières au pot, qu'ils n'apportassent; et ceux de devant à leur entrée avoient bien pillé, et les darrains encore rien n'y laissèrent : quelle pitié ! » (t. XL, p. 407 de la collection des Chroniques nationales françaises, éd. Buchon). Et plus loin, mentionnant le bruit populaire qui rapportait les défaites des Anglais au pillage de l'église de N. D. de Cléry par Salisbury : « Et puis, que ont-ils fait à Saint-Mor-des-Fosez en l'église et partout où ils peurent avoir le dessus ? Les églises sont pillées qu'il n'y demoure ni livres, ni la boueste ou couppe où le corps de Nostre-Seigneur repose, ne reliques, pour tant qu'il y ait or ou argent, ou aucun metal, qu'ils ne jettent, soit le corps de Nostre-Seigneur, soient les reliques. Tout ne leur chault, ou des corporeaux, n'y laissent-ils nuls qui pèsent; et n'y a aucun, qui soit maintenant aux armes, de quelque costé qu'il soit, François, ou Anglois, ou Arminac, ou Bourguignon, ou Piquart, à qui il eschappe rien qu'ils puissent, s'il n'est trop chaut ou trop pesant ; dont est grant pitié et dommaige que les seigneurs ne sont d'accord. Mais se Dieu n'en a pitié, touste France est en grant danger d'estre perdue : car de toutes parts on y gaste les biens, on y tue les hommes, on y boute feuz ; et n'est estrange ne privé qui point en die, Dimitte : mais toujours va de mal en pis, comme il appert. » (Ibid.,p. 409-410.)
  Dans cette extrémité on attendait toujours le duc de Bourgogne, qui, depuis que Bedford l'avait fait gouverneur de Paris, n'y avait point paru (depuis plus d'un an!), laissant Paris en proie à « un peu de ne sais quels larrons » (p. 413). Ce délaissement ne ramenait pas même aux Anglais; et telle était l'antipathie des Parisiens pour eux que, lorsque Bedford eut introduit plus de 60 bateaux chargés de vivres dans Paris (cf. Registres du Parlem. f° 39 à la date du 30 janvier), ils disaient que le duc de Bourgogne ferait bien davantage et lui cherchaient, tout en le raillant un peu, des excuses. On lui donnait jusqu'aux Pâques prochaines : « car à présent il est trop embesongné pour sa femme qui a geu d'un beau fils, qui fut christiané le jour Saint-Anthoine en janvier; et on dit communément que la première année du mariage on doit complaire à l'espousée, et que ce sont tretoutes nopces ; et pour celle cause n'a pu vacquer devant Compiègne tant qu'il l'eust prinse. Ainsi disait-on du duc de Bourgogne, et pis assez, car ceux de Paris espécialement l'aimoient tant comme on povoit amer prince ; et en vérité il n'en tenoit compte, s'ils avoient faim ou soif, car tout se perdoit par sa négligence, aussi bien en son pays de Bourgogne comme entour de Paris » (p. 415).

                                                


Source : Jeanne d'Arc - Henri Wallon - 5° éd. 1879.

Notes :
/



Jeanne d'Arc
Henri Wallon - 5°éd. 1879

Index

Avertissement
Préface

Introduction :

- La guerre de cent ans
- Charles VII et Henri VI
- Le siège d'Orléans

Livre IDomrémy et V...
I - L'enfance de J. d'Arc
II- Le départ

Livre II : Orléans
I - L'épreuve
II - Entrée à Orléans
III - La délivrance d'Orléans

Livre.III : Reims
I - La campagne de la Loire
II - Le sacre
III - La Pucelle

Livre.IV : Paris
I - La mission de J. d'Arc
II - La campagne de Paris
III - L'attaque de Paris

Livre.V :
Compiègne
I - Le séjour sur la Loire
II - Le siège de Compiègne

Livre.VI : Rouen - Les juges
I - Le marché
II - Le tribunal
III - Les procès-verbaux

Livre.VII : L'instruction
I - Les interrog. publics
II - Les interrog. de la prison
III - Les témoins

Livre.VIII : Le jugement
I - L'accusation
II - Les douze articles
III - Les consultations...
IV - La réponse de...

Livre.IX : L'abjuration
I - Le cimetière de St-Ouen
II - La relapse

Livre.X : Le supplice
I - La visite à la prison
II - La pl. du Vieux-marché

Livre.XI : La réhabilitation
I - La mémoire de Jeanne...
II - Le second procès...

Livre.XII : L'histoire

I - Les contemporains...
II - L'inspiration de J.d'Arc




Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire