Accueil                                                         Admin
21 octobre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


L'abréviateur du procès - index
p. 51 à 52 du ms.

ERTAIN bien bref temps apprez, ledit evesque de Beauvoys, sollicite par le roy d'Angleterre et les gens de son conseil, qui desiroyent la mort de ladicte Pucelle, se transporta a Rouen. Euquel lieu il feist appeller tous les plus grands personnaiges et les plus clercz et lectrez, les advocatz et notaires, les noms desquelz sont icy apprez escriptz. Et quand ilz furent assemblez, il leur dist et desclaira comme le roy de France et d'Angleterre, leur souverain seigneur, avoit esté conseillé de par les seigneurs et gens [52] de son conseil, par l'Université de Paris, de faire faire le procez d'une femme nomme Jhenne, vulgairement appellee La Pucelle, laquelle est accusee de heresie et d'art dyabolicque et de plusieurs aultres crimes et malefices. Et que, pour ce que ladicte femme avoit este prinse et apprehendee en ce dyocese, c'estoit a luy a faire son procez ; auquel il vouloit besongner par leur conseil. Et leur pria y assister avecques luy, pour y faire ce qui sera trouve par raison.
  Tous lesquelz respondirent qu'ilz estoyent prest de obayr au roy. Et qu'ilz assisteroyent voluntiers audit procez.
  Le lendemain, pour ce que alors le siege archiepiscopal estoit vaccant, et que la jurisdicion estoit es mains du chappitre de l'Eglise de Rouen, ledit evesque se trouva eudit chappitre et dist au doyen et chanoynes d'icelle eglise pareilles paroles qu'il avoit dictes le jour de devant. Mais, pour ce qu'il estoit hors de son diocese, voulloit bien avoir congié et permission de besongner eu territoire de l'archevesque de Rouen ; et leur pria luy permectre de besongner eudit territoire. Ce qui luy fut accordé. Dont il demanda lectre, ce qui luy fut octroyee.

                             

                                                 


Source : Édition de "La minute française des interrogatoires de Jeanne la Pucelle".1952 - Paul Doncoeur.



Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire