Accueil                                                         Admin
12 décembre 2018  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Le miroir des femmes vertueuses - index

irouer des femmes vertueuses, ensemble la patience Griselidis par laquelle est demonstrée l'obédience des femmes vertueuses ; l'histoire admirable de Jehanne la Pucelle, native de Vaucouleur, laquelle par revelation divine et par grant miracle fut cause de expulser les Angloys tant de France, Normandie, que aultres lieux circonvoysins, ainsi que vous verrez par ladite histoire extraicte de plusieurs croniques de ce faisant mention ; nouvellement imprimé à Paris. (In-8°, gothique).

  Tel est le titre d'un ouvrage que Lenglet Dufresnoy avait cherché en vain dans les cabinets des amateurs, et qui naguère encore était si rare, que le savant M. Brunet a douté de son existence. M. Silvestre l'a réimprimé en 1840, dans sa collection des livres rares gothiques, et depuis il a paru dans le format Charpentier (Nouvelle Bibliothèque bleue), par les soins de M. Le Roux de Lincy.
  L'histoire de la Pucelle contenue dans ce petit livre, fut, à ce qu'il paraît, très-populaire du temps de Louis XII. Ce qu'elle offre de plus important est une anecdote sur la catastrophe de Compiègne, que l'auteur dit tenir de deux octogénaires de cette ville, interrogés par lui en 1498. Flavy, d'après ce témoignage, aurait vendu la Pucelle à Jean de Luxembourg. Il est évident que c'est là l'origine de ce que tous les historiens postérieurs, à commencer par Belleforest et Jean Bouchet, ont débité sur cette prétendue trahison. Nous nous en référons sur ce point à l'opinion émise dans notre préface.
  Nous extrairons encore du même opuscule une version du secret révélé à Charles VII, qui s'éloigne peu de celle qu'on a déjà rapportée ci-dessus (1), ainsi que le récit de l'arrivée de la Pucelle à la cour : récit plein d'erreurs, et qui par cela même montrera avec quelle rapidité l'histoire de Jeanne d'Arc tournait à la légende, lorsque les sceptiques de la Renaissance vinrent la mettre en question.
(2)

                           

Chapitres :

- De Jehanne la Pucelle qui vint au roy de France durant le siége d'Orléans.
- Comment Jehanne fut interroguée par grans personnaiges et comment elle
congneut le roy entre ses princes et des choses qu'elle luy dit.

- § supplémentaire d'Alain Bouchard.
- Comme elle fut vendue par le capitaine de Compiegne et des regretz qu'elle
fist en l'église Sainct-Jacques du dict lieu.

- Comment ladicte Jehanne fut injustement condamné à estre bruslée au marché de Rouen où est présentement l'église Sainct-Michel.

                                                 


Source : Présentation et texte original : "Procès de condamnation et de réhabilitation de Jeanne d'Arc" - Quicherat - t.IV, p. 267

Notes :
1 Voir "l'abréviateur du procès".

2 Le miroir des femmes vertueuses a été repris d'un texte d'Alain Bouchard présenté comme suit par J.B.J. Ayroles dans le t.III de la "Vraie Jeanne d'Arc" :

  "Alain Bouchard, né dans le XVe siècle, fut avocat au parlement de Rennes, conseiller du duc rançois II, et en grande faveur auprès d'Anne de Bretagne. Les archives du duché lui furent ouvertes pour la composition de ses Grandes Annales de Bretagne, ouvrage qui eut plusieurs éditions et jouit de la faveur du public, jusqu'à ce qu'il fût relégué dans l'oubli par l'Histoire de Bretagne de Dom Morice. Les Annales de Bouchard furent imprimées en 1514.
Malgré des inexactitudes dans les détails, les pages consacrées à Jeanne d'Arc offrent plusieurs passages pleins d'intérêt, tels que la révélation des secrets, et aussi ce qui se passa à Compiègne le matin de la prise. L'historien affirme tenir son récit de deux vieillards présents à la touchante scène qu'il raconte. Il n'y a pas lieu de suspecter sa bonne foi; il est plus difficile de dire jusqu'à quel point la narration des vieillards est véridique. Le portrait qu'il trace de la Guerrière et de la Sainte est un des plus complets. Il ne renferme pas un trait qui ne soit attesté par plusieurs autres chroniqueurs, Vallet de Viriville, auquel sont empruntées les notes biographiques qui viennent d'être données, trouve ce portrait indigne d'être reproduit. Il diffère certes de celui que le paléographe, devenu historien de Charles VII, présente dans son second volume; mais ce n'est pas Bouchard qui peint de fantaisie, au rebours de tous ceux qui ont vu; c'est le diplomatiste qui a eu le tort de sortir d'une spécialité où nous avons souvent constaté qu'il était loin d'être sans mérite. Il serait inutile de reproduire, des Annales de Bretagne, ce que nous ont appris sur la Pucelle la plupart des autres Chroniques. Il sera mieux de se borner aux pages qui présentent un intérêt particulier.

  Le Miroir des femmes vertueuses, opuscule fort goûté dans les commencements du XVIe siècle, emprunta mot pour mot le récit de Boucher sur la Pucelle. L'auteur se contenta d'ajouter quelques lignes sur l'introduction du procès de Rouen. Entendons maintenant l'annaliste raconter la première entrevue de la Pucelle et de Charles VII. Il suppose à tort que Jeanne fut conduite à Chinon par son père et sa mère.

Voir : VALLET DE VIRIVILLE, Bibliothèque de l'École des chartes, 1855, p. 550.




Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire