Accueil                                                         Admin
16 septembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

La chronique de Gilles de Roye - index

a vaste publication des Chroniques belges a enrichi l'histoire de Jeanne d'Arc de six ou sept documents nouveaux, peu connus en France, où, jusqu'à présent, ils n'ont pas été publiés dans leur intégralité. On n'a guère fait qu'emprunter quelques phrases à la Chronique de Tournay, reproduite dans le second livre de ce volume.
  Nous n'avons pas souvenance d'avoir vu la mention de celle de Gilles de Roye, insérée en 1870 par M. Kervyn de Lettenhove dans son volume des Chroniqueurs de l'abbaye des Dunes. Les pages qui regardent la Pucelle sont cependant très substantielles dans leur concision. La Libératrice y est présentée sous son véritable aspect, et les légères erreurs qu'on pourrait y signaler ne portent que sur des faits de minime ou de nulle importance.
  L'auteur était sujet du duc de Bourgogne. C'est ce qui explique le seul mot qu'on pourrait reprendre dans son œuvre ; il est dans la dernière phrase où il dit que Jeanne fut justement ou injustement brûlée à Rouen. Tout le récit qui précède montre que ce fut très injustement ; mais le bon moine a voulu se mettre à couvert en refusant de flétrir directement et explicitement les bourreaux de Rouen.
  C'était en effet un bon moine que Gilles de Roye. D'après la notice que lui a consacrée son noble éditeur, il naquit en 1415, six jours après la bataille d'Azincourt, et il mourut un an avant la bataille de Guinegatte, en 1478. Il enseigna au monastère des Bernardins à Paris, fut abbé de Royaumont de 1453 à 1459, et se retira ensuite à son abbaye des Dunes; il y vécut en grande réputation de savoir et plus encore de sainteté. Il prédit le jour de sa mort.
  Il écrivit en latin une Chronique qui s'étend de 1415 à 1431. Voici la traduction des pages consacrées à la Pucelle.

   

Chapitres :

- Chapitre I
- Chapitre II
- Chapitre III
- Chapitre IV

                                                 


Source : "La vraie Jeanne d'Arc - t.III : La libératrice" - J.-B.-J. Ayroles - 1897.

Notes :
1 Extrait analytique des registres des consaux de Tournay, t. I, p 48.




Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire