Accueil                                                         Admin
14 octobre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique


L'abréviateur du procès - index
p. 20 à 21 du ms.

E LENDEMAIN AU MATTIN, elle mist ses gens en ordre, et leur dist qu'il estoit temps de assaillir les ennemys, et leur promist que sans difficulté le temps estoit venu que lesdits ennemys debvoyent estre vaincus et chacez du royaulme de France. Laquelle promesse donna grand couraige aux Françoys. Et en ce couraige assaillirent ladicte bastille, qui fut tres bien deffendue par les ennemys. Nonobstant laquelle deffence, les Françoys ne laisserent l'assault, mais resisterent, eulx confians es parolles de ladicte Pucelle, laquelle estoit tousiours devant. Et combien qu'elle fust blecee d'ung traict d'arbaleste en une jambe, ou comme aulcuns dyent en l'espaulle, toutesfoys elle ne feist semblant, ne se retira dudit assault ; mais donna si bon couraige a ses gens, qu'ilz se gecterent tous apprez elle es fossés dudit fort ; et avecq eschelles monterent dessus les murs, et entrerent dedens, et fut prins d'assault. Euquel furent tuez de quatre a cinq cens Angloys. Entre lesquelz y furent mortz troys cappitaines. [21] C'est assavoir les seigneurs de Moulins, Jehan de Pommays et Guillaume Glassidas, principaulx gouverneurs du siege de ce costé ; et tous les aultres prins. Les Angloys qui estoyent de l'autre costé de la riviere veirent bien l'assault et la prinse ; mais ilz ne les povoyent secourir.
  Ladicte prinse faicte, la Pucelle et sa compaignie retournerent en la ville par dessus le pont, ce qu'elle avoit dit le jour de devant au partir de ladicte ville. Les habitans de la ville, apprez ladicte victoire, commencerent a chanter Te Deum Laudamus ; et sonnerent toutes les cloches des eglises, et feirent toute la nuict grand joye et grand bruit. Et les ennemys, voyans le danger eu quel ilz estoyent, le lendemain bien mattin se deslogerent de l'autre bastille et s'en allerent a grande diligence a Mun. Et par ce fut delivree la ville dudit siege, a la grand honte, perte et confusion desdits Angloys ; au grand honneur et grand gloire du roy, de ses amys et subiectz.

                             

                                                 


Source : Édition de "La minute française des interrogatoires de Jeanne la Pucelle".1952 - Paul Doncoeur.



Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire