Accueil                                                         Admin
19 novembre 2018  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Journal du siège d'Orléans - index
Novembre 1428

8 novembre :
e mardy huitiesme jour de novembre, fut devisé et déséparé l'ost des Angloys, qui s'en alèrent, partie à Meung sur Loire, et partie à Jargueau, et laissèrent grosses garnisons aux Tournelles et boulevart du pont, desquelles demoura cappitaine Glacidas, et avecques luy cinq cens combatans pour les garder.
  Le meisme mardy brulèrent et ardirent les Anglois plusieurs maisons, pressoers et autres édifices ou val de Loire. Et d'autre part mirent telle dilligence les gens de guerre et citoyens d'Orléans, qu'ils brulèrent et abatirent dedans la fin de ce mesme moys de novembre plusieurs églises qui estoient ès forsbourgs d'entour leur cité, comme l'église de Sainct Aignan (1), pateron
d'Orleans, et aussi le cloistre d'icelle église, qui estoit moult bel a veoir. L'église de Sainct Michiel (2), l'église de Sainct Avy (3), la chappelle du Martroy (4), l'église de Sainct Victor (5), assize és forsbourgs de la porte de Bourgogne, l'église de Sainct Michel dessus le foussés (6), les Jacobins (7), les Cordeliers (8), les Carmes (9), Sainct Mathurin (10), l'aumosne Saincte Pooir (11) et Sainct Lorens (12). Et oultre plus brulerent et demolirent tous les forsbourgs d'entour leur cité, qui estoit tres belle et riche chose a veoir avant qu'ilz fussent abatuz ; car il y avoit de moult grans édifices et riches, et tellement que on tenoit que c'estoient les plus beaulx forsbourgs de ce royaume. mais ce nonobstant les abattirent et bruslerent les Franchois de la garnison, et ce par le vouloir et aide des citoyens d'Orléans, afin que les Anglois ne s'y peussent loger, parce qu'ilz eussent esté fort préjudiciables à la cité.

                                                 


Source : édition MM. Paul Charpentier et Charles Cuissard - 1896

Notes :
1
Abattue déjà en 1370 pour résister aux Anglais comrnandés par Knolle ou Kanolle, relevée par Charles V et achevée par Charles Vl, cette égltse, démolie au moment du siège, ful reconstruite sous les rois Louis XI, Charles VIII el Louis XII et ne disparut qu'en 1804.

2 L'église Saint-Michel ouvrait sur l'Étape en face de la mairie. C'est aujourd'hui le théâtre.

3 Relevée de ses ruines, démolie encore en 1562, cetle église disparut en 1710 et, à sa place on construisit le Grand-Séminaire. Un y voit une curieuse crypte, du VII° siècle très probablement.

4 La chapelle du Martroy-aux-Corps était adossée au grand cimetière ; on y entrait par la rue de l'évêché. Elle appartenait aux chapelains de Sainte-Croix.

5 L'église Saint Victor était construite à l'extrémité de la rue des Pensées.

6 Ce n'était qu'une chapelle batie sur l'emplacement d'une croix. Elle n'existait pas encore en 1358 ; une rue porte encore son nom.

7 La porte de ce monastère était dans un angle de la place de l'Étape.

8 Le couvent des Cordeliers s'étendait jusqu'à la rue Vaslin et probablement jusqu'à la rue Sainte-Anne.

9 Le couvent des Carmes occupait l'emplacement de toutes les maisons de la rue des Carmes.

10 Cette chapelle servait à un hôpital fondé par St-Louis pour les aveugles.

11 En 1428, il y avait une barrière et un corps de garde à l'endroit où la rue de la Bretonnerie se joint à la rue Bannier. L'aumône (hôpital) St Pouair était au sud de ce corps de garde.

12 L'église de St Laurent-des-Orgerils (aujourd'hui St Laurent) fut rebâtie vers 1446.




Les chroniques

Index


Les chroniqueurs "français" :
- la geste des nobles français
- la chronique de la Pucelle
- le journal du siège d'Orléans
- la chronique de Jean Chartier
- la chronique de Perceval de Cagny
- la relation du greffier de La Rochelle
- la chronique de Tournay
- l'histoire de Charles VII de Thomas Basin
- la chronique du héraut d'armes Berri
- le registre delphinal de Thomassin
- la chronique de Richemont
- le miroir des femmes vertueuses
- la chronique fête du 8 mai
- l'abbréviateur du procès
- doyen de St-Thibaud de Metz

Les chroniqueurs "anglo-bourguignons" :
- La chronique de Monstrelet
- La chronique des Cordeliers de Paris
- Gilles de Roy
- Le Bourgeois de Paris
- La chronique de P. Cochon
- La chronique de Jean Wavrin
- La chronique de Chastellain
- Le registre du parlement de Paris
- Les mémoires de Lefèvre de Saint Rémi

Les chroniqueurs étrangers :
- la chronique de Windecke
- la chronique de Morosini
- les mémoires de Pie II



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire