Accueil                                                         Admin
13 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de réhabilitation
V-2 - Déposition de Béatrice Estellin


     Béatrice veuve d'Estellin, laboureur dudit village de Domremy,âgée de quatre-vingts ans ou environ, troisième témoin produit dans cette cause d'inquisition, jurée et interrogée à Domremy, l'an et le jeudi susdits, requise par serment [...]*.

  A savoir sur le premier article de l'interrogatoire, commençant par « Premièrement au sujet du lieu d'origine, etc. », aussi sur les deuxième et troisième articles suivant, requise déclara par serment que ladite Jeannette est née dans ledit village de Domremy, de Jacques d'Arc et Isabet, mariés, laboureurs, vrais et bons catholiques, honnêtes et solides, selon leurs facultés, mais non pas très riches ; cette Jeannette fut baptisée sur les fonts de l'église Saint-Remy du village, et ses parrains furent Jean Morel de Greux, Jean le Langart et feu Jean Rainguesson ; ses marraines furent Jeannette, veuve de Thiesselin le Clerc, Jeannette, femme de Thévenin le Royer, dudit village, et elle-même, témoin qui dépose.

  Sur l'article suivant, le quatrième, commençant par « De même si dans son plus jeune âge, etc. », et aussi sur les cinquième, sixième, septième et huitième articles suivant, à elle diligemment exposés, requise déclara par serment que cette Jeannette était bien et suffisamment instruite dans la foi catholique, comme les filles semblables de son âge, et depuis l'enfance ou l'adolescence jusqu'à son départ de la maison paternelle élevée dans les bonnes moeurs, fille chaste, d'un bon comportement, visitant fréquemment et avec dévotion les églises et lieux saints ; ainsi quand le village de Domremy fut incendié (1), Jeannette allait tous les jours de fête entendre la messe au village de Greux ; elle se confessait volontiers aux jours convenables, surtout le très saint jour de Pâques ou de la résurrection de Notre-Seigneur Jésus-Christ ; et, à ce qu'il lui paraît, il n'y avait pas meilleure qu'elle dans les deux villages. Elle s'occupait à divers travaux dans la maison paternelle, car parfois elle filait le chanvre et la laine, allait à la charrue, à la moisson, quand c'était le temps, et parfois gardait les animaux et le troupeau du village, quand c'était le tour de son père. Ne sait rien d'autre pour sa déposition.

  Sur l'article suivant, le neuvième, commençant par « De même qu'en est-il, etc. », requise déclara que l'arbre en question était appelé « l'arbre des dames »; et le témoin alla autrefois avec les seigneurs temporels dudit village et leurs femmes sous cet arbre pour se promener, à cause de sa beauté. Déclara aussi que cet arbre se trouve à côté du grand chemin par lequel on va à Neufchâteau ; et autrefois entendit dire qu'anciennement les « dames fatales », en français les « fées », allaient sous cet arbre ; mais à cause des péchés (2), à ce qu'elle dit, maintenant elles n'y vont plus. Déclara en outre que les jeunes gens et les jeunes filles du village de Domremy, tous les ans, le dimanche du Letare Jerusalem, qu'on appelle dimanche « des Fontaines », et au printemps, vont à cet arbre, et Jeannette y allait avec eux, et sous l'arbre chantent et font des chœurs, déjeunent ; en revenant vont à la Fontaine aux Rains et boivent de l'eau de cette fontaine. Déclara en outre que, quand le curé à la veille de l'Ascension porte les croix par les champs (3), il va lui aussi sous cet arbre et y chante l'évangile, et va aussi à la fontaine aux Rains et aux autres fontaines pour chanter l'évangile, comme il l'a vu.

  Sur l'article suivant, le dixième, commençant par « De même qu'on enquête, etc. », requise déclara que cette Jeanette alla à Vaucouleurs quand elle quitta la maison paternelle ; ne saurait rien dire d'autre.

  Sur l'article suivant, le onzième, commençant par « De même si dans ledit pays, etc. », déclara avoir entendu dire qu'il y eut des frères mineurs dans ladite ville qui devaient faire une enquête ; ne sait rien de plus, car on ne lui a rien demandé.

  Sur l'article suivant, le douzième, commençant par « De même si Jeanne, etc. », requise déclara que quand Jeanne était à Neufchâteau, tous les habitants de son village s'y étaient réfugiés ; et, comme elle le vit, la Jeannette pendant son séjour là et au retour resta toujours dans la compagnie de ses parents ; et jusqu'à son départ pour la France elle ne fut au service que de son père.

  Ne sait rien de plus.

  Citée elle vint ; et a déposé sans passion ni partialité, sans être sollicitée ni payée. Et il lui fut enjoint, etc.
 

   

     Beatrix, relicta Estellini, laboratoris dicte ville de Dompno Remigio, etatis LXXX annorum vel circa, tercia testis in hac inquisicionis causa producta, iurata, et examinata in dicto Dompno Remigio, anno et die iovis predictis, requisita per suum iuramentum, [...] Videlicet

Super I° articulo, sive interrogatorio, incipiente : "Primo de loco originis, etc..." ; eciam super II° et III° sequentibus articulis, requisita,
  "Dixit per suum iuramentum quod dicta Iohanneta fuit oriunda de villa de dicto Dompno Remigio, ex Iacobo Darc et Ysabelleta coniugibus, laboratoribus veris catholicis et bonis christianis, probis et valentibus secundum eorum facultates, sed non multum divites. Fuitque ipsa Johanneta baptizata in fonte ecclesie beati Remigii eiusdem ville, et fuerunt eius patrini Johannes Morelli, de Greu, ac Iohannes le Langart, et Iohannes Rainguesson, quondam ; et eius matrine Iohanneta, relicta Thiescellini, clerici, Iohanneta, uxor Thevenini Rotarii, dicte vine. Ac ipsa testis deponens."

Super IV° sequente articulo, incipiente : "Item, si in primitiva, etc..." ; eciam super V°, VI°, VII° et VIII° sequentibus articulis, sibi diligenter expositis, requisita,
  "Dixit per dictum suum iuramentum, quod ipsa Iohanneta erat bene et sufficienter in fide catholica, ut similes filie eius etatis, instructa ; et ab eius infancia seu adolescencia usque ad recessum illius a domo paterna, bonis moribus imbuta, casta filia, bone conversacionis, ecclesias et loca sacra devote frequenter, conversans ; ita quod quando villa de Dompno Remigio iam dicto fuit combusta, ipsa Iohanneta diebus festivis semper ibat auditum missam ad villam de Greu ; et libenter confitebatur diebus congruis ; et presertim die festi sanctissimi Pasche, sive Resurrectionis Domini Nostri Ihesu Christi ; et, ut sibi visum fuit, non erat in duabus villis melior. Ipsa occuppabat se diversis negociis in domo paterna ; quia aliquociens nebat canapum, lanam ; ibat ad aratrum, ad messes, dum tempos occurrebat, et aliquociens, secundum turnum, patris animalia et pecus dicte ville custodiebat. Nec aliud sciret deponere."

Super IX° sequente articulo, incipiente : "Item, quid habet, etc...", requisita,
  "Dixit quod illa arbor vocatur l'obre dominarum ; et ipsa testis alias fuit, cum dominabus et dominis temporalibus dicte ville, subtus illam arborem, ad spaciandum propter pulchritudinem arboris. Dixit eciam quod illa arbor est iuxta iter magnum, per quod itur ad Novum Castrum ; et alias audivit dici quod antiquitus domine fatales, gallici fees, subtus eamdem arborem ibant. Sed propter eorum peccata, ut dixit, nunc non vadunt. Dixit insuper quod puelle et iuvenes dicte ville de dicto Dompno Remigio, annis singulis, in dominico Letare Iherusalem, que dicitur des Fontaines, ac tempore veris, inter quas dicta Iohanneta ibat, vadunt ad illam arborem, et subtus eamdem cantant et coreas faciunt, comedunt ibidem, et redeundo veniunt ad fontem ad rannos ; et de aqua eiusdem fontis bibunt. Dixitque quod curatus, in vigilia Ascensionis, portat cruces per campos, ipse vadit subtus illam arborem, et ibidem cantat evangelium, et eciam vadit ad fontem rannorum et alios fontes ad cantandum evangelium, prout vidit. Nec aliud scit."

Super X° sequente articulo incipiente : "Item, inquiratur de modo, etc...", requisita,
  "Dixit quod ipsa Iohanneta ivit ad Valliscolorem, dum recessit de domo patris. Nec alias sciret deponere."

Super XI° sequente articulo, incipiente : "Item, si in dicta, etc...", requisita,
  "Dixit quod audivit dici quod fuerunt fratres minores in dicta villa, ad faciendum informaciones, ut dicebatur. Nec aliud scit, quia nichil petitum sibi fuit."

Super XII° sequente articulo, incipiente : "Item, si quando, etc...", requisita,
  "Dixit quod, quando ipsa Iohanna fuit ad Novum Castrum, omnes habitatores dicte vine ibidem fugerant ; et, prout vidit, ipsa Iohanna ibidem stando et ab eodem recedendo, semper in comitiva patris et matris suorum fuit ; nec unquam alicui nisi patri, usque ad recessum eius ad Franciam, servivit."

Plura nescit. Citata venit. Nec amore [...]
Et fuit sibi iniunctum, etc...



Sources :
- "La rédaction épiscopale du procès de 1455-1456" - Paul Doncoeur et Yvonne Lanhers - 1961
Traduction : source Pierre Duparc.


- Articles du questionnaire

Notes :
* Voir serment Jean Morel.


1 Attaque bourguignonne de juillet 1428 au cours de laquelle l'église Saint-Rémi fut brûlée.

2 Le clerc note ici : "dixit le témoin".
De quels péchés s'agit-il ? ceux des fées ou ceux des habitants du village ?

3 Cérémonie des "rogations".

 

Procès de réhabilitation
Témoins du pays de Jeanne

Questionnaire de Domrémy

Les dépositions :

Jean Morel
M. Dominique Jacob
Béatrice, vve Estellin
Jeannette, fme Thévenin
Jean Moen
M. Etienne de Sionne
Jeannette, vve Thiesselin
Louis de Martigny
Thévenin Royer
Jacquier de Saint-Amance
Bertrand Lacloppe
Perrin Drappier
Gérard Guillemette
Hauviette, fme Gérard de Sionne
Jean Waterin
Gérardin d'Epinal
Simonin Musnier
Zabillet, fme Gérardin
Mengette, fme Jean Joyart
M. Jean Colin
Colin, fils de Jean Colin
M. Jean de Metz
Michel Lebuin
Geoffroy du Foug
Durand Laxart
Catherine, fme Henri Royer
Henri Royer
M. Albert d'Ourches
Nicolas Bailly
Guillot Jaquier
M. Bertrand de Poulengy
M. Henri Arnolin
M. Jean Le Fumeux
Jean Jaquard

 
- Les dépositions - index



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire