Accueil                                                         Admin
13 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de réhabilitation
Déposition de Michel Lebuin


  Michel Lebuin, de Domrémy, cultivateur à Burey, diocèse de Toul, âgé de 44 ans environ, 23ème témoin produit, interrogé à Vaucouleurs, le samedi 31 janvier 1456 :

I à VIII.
  Dans ma jeunesse, j'ai bien connu Jeanne la Pucelle. Elle était de Domrémy, de la paroisse de l'endroit ; ses parents, Jacques d'Arc et Zabillet, étaient de braves cultivateurs, catholiques et de bonne renommée ; oui, Jeanne avait des parrains et des marraines, je l'ai entendu dire. Dans sa jeunesse, et jusqu'à son départ de chez son père, elle était bonne catholique, elle aussi, simple et réservée ; elle allait volontiers â l'église et fréquentait les lieux saints. Je le sais parce que, moi qui vous parle, quand j'étais jeune, je suis allé plusieurs fois en pélerinage à l'ermitage de Notre-Dame de Bermont ; elle y allait elle-même presque chaque samedi avec sa soeur, porter des cierges ; elle donnait volontiers pour l'amour de Dieu, ce qu'elle pouvait posséder ; elle s'occupait bien, avec diligence, des besognes qui conviennent aux femmes et aux filles, et elle se confessait souvent. Je le sais, parce que je la fréquentais, je l'ai souvent vue se confesser.

IX.
  L'arbre en question s'appelle l'âbre des dames. J'ai entendu dire que des femmes qu'on appelait vulgairement fées, y venaient jadis ; toutefois, je ne puis le confirmer, car maintenant elles n'y vont plus. Les filles et les jeunes garçons de Domrémy, eux, y viennent chaque année, le dimanche de Lætare Jerusalem ou "des fontaines" ; ils y dansent, mangent, et vont ensuite boire à la Fontaine aux Groseilliers. Jeanne, quand elle était petite, y allait avec eux, faire ses fontaines comme les autres filles. Je ne pense pas qu'elle y fût allée en d'autres temps ou pour un autre motif, car elle était toute bonne. Je n'en sais pas plus.

X.
  De son départ, je ne sais rien. Sauf qu'une fois, la veille de la Saint Jean Baptiste (1), Jeanne me dit qu'il y avait une pucelle, entre Coussey et Vaucouleurs, qui avant un an ferait sacrer le Roi de France ; et dans l'année suivante le Roi fut sacré à Reims (2)

XI.
  Du temps où Jeanne était prisonnière, je vis un nommé Nicolas Bailly, d'Andelot, qui vint avec d'autres à Domrémy, à la requête de Messire Jean de Torcenay, alors bailli de Chaumont, au nom du soi-disant Roi de France et d'Angleterre , pour y faire une enquête sur la vie et la réputation de Jeanne. A ma connaissance, ils n'osèrent pas forcer les gens à prêter serment, à cause de ceux de Vaucouleurs. Je crois que Jean Begot, de Domrémy, fut interrogé, vu qu'ils logeaient chez lui. M'est avis que leur enquête n'eut rien à leur apprendre de mal sur le fait de Jeanne ; c'est tout ce que j'en sais.

XII.
  A l'époque en question, j'étais à Neufchâteau avec les autres habitants de Domrémy, et j'y ai vu Jeanne, toujours en compagnie de son père et sa mère.

   

  Michael le Buin, de Dompno Remigio, in Bureyo [agricola] tullensis diocesis commorans, laborator, etatis XLIV annorum vel circa, vicesimus tercius testis in hac causa, productus, iuratus et examinatus, in dicto Valliscolore, anno et die sabbati ultima ianuarii, predictis, requisitus, per suum iuramentum [...] Videlicet

Super I° eorumdem articulorum articulo seu interrogatorio incipiente : "Primo de loco originis, etc..." ; eciam super II°, III°, IV°, V°, VI°, VII° et VIII° articulis sequentibus requisitus,
  "Dixit per suum iuramentum, quod ipsam Iohannam la Pucelle, a iuventute sua, bene cognovit. Fuitque ipsa Iohanna oriunda de dicto Dompno Remigio, et de parrochia eiusdem, ex Iacobo Darc et Ysabelleta, coniugibus, probis et catholicis laboratoribus, bone fame, ut tune
vidit. Habebat enim ipsa Iohanna patrinos et matrinas, ut dici audivit. Dixit eciam quod ipsa Iohanna, tempore sue iuventutis, et usque ad recessum a domo patris sui, erat bona catholica, simplex, verecunda ; libenter ibat ad ecclesiam, et frequentabat loca sacra. Scit quia ipse testis pluries, dum erat iuvenis, cum ea in peregrinacione fuit in heremo beate Marie de Bermont ; et ipsa ibidem in dicto heremo, fere in quolibet sabbati, cum quadam sua sorore ibat ; et candelas portabat ; dabatque ipsa Iohanna libenter pro Deo ea que poterat habere. Occuppabat diligenter se negociis mulierum et aliarum puellarum bene et decenter ; et sepe confitebatur, quia conversabatur cum ea, scit et vidit eam pluries confiteri. Nec aliud scit."

Super IX° sequenti articulo, incipiente : "Item, quid habet fama, etc..." ; requisitus,
  "Dixit per dictum suum iuramentum quod illa arbor vocatur l'obre dominarum. Dixit quod audivit dici quod mulieres, que vocabantur vulgariter fees, antiquitus solebant ire subtus illiam arborem. Actamen nescit si iverint ; quia nunc non solent ire. Dixit quod puelle et pueri iuvenes de dicto Dompno Remigio, annis singulis, solent ire subtus illam arborem, in die dominico Letare lherusalem, dicto des Fontaines, et ibidem choreant, comedunt, et [faciunt ?] i suos fontes ludendo et spaciando, et postea veniunt ad fontem rannorum, ad bibendum. Dixit eciam quod dicta Iohanna, dum erat parva, ibat cum puellis et pueris subtus illam arborem, ad faciendum suos fontes, sicut alie virgines dicte ville. Nec credit quod alias aut propter aliam causam, ipsa Iohanneta subtus illam arborem fuerit, quia erat tota bona. Nec alias sciret deponere."

Super X° sequente articulo, incipiente : "Item, inquiratur, etc...", requisitus,
  "Dixit se nichil scire, excepto quod semel ipsa Iohanna dixit ipsi testi, in vigilia beati Iohannis Baptiste, quod erat una puella inter Coupeyum (3) et Valliscolorem que, antequam esset annus, ipsa faceret consecrare regem Francie. Dixitque quod, in anno tunc adveniente, rex fuit consecratus Remis. Nec aliud scit."

Super XI° sequente articulo, incipiente : "Item, si in dicta patria, etc..", requisitus,
  "Dixit quod, cum dicta Iohanna fuit capta, vidit quemdam nominatum Nicolaum Bailly de Andeloco, qui cum quibusdam aliis venit ad dictam villam de dicto Dompno Remigio, et ad instanciam domini Iohannis de Torcenay, baillivi tunc Calvimontis, nomine asserti regis Francie et Anglorum, fecit informacionem super fama et conversacione, ut dicebatur, dicte Iohanne. Et, ut sibi videtur, non audebant aliquos cogere ad iurandum, propter illos de Valliscolore. Dixit quod credit quod Iohannes Begot, dicte ville, fuit examinatus, quia erant hospitati in domo sua. Dixit eciam quod credit quod, in informacione fienda, nullam mali invenerunt causam super facto dicte Iohanne. Nec aliud scit."

Super XII° sequente articulo, incipiente : "Item, si quando, etc..", requisitus,
  "Dixit quod, tempore articulato, ipse testis fuit in Novo Castro, cum aliis habitatoribus dicte ville de Dompno Remigio ; viditque ipsam Iohannam que semper fuit in comitiva patris et matris."

Plura nescit. Citatus venit. Nec amore [...]
Et fuit sibi iniunctum, etc.
..



Sources :
- "Procès de réhabilitation" - Joseph Fabre - ed.1915 - tome I,
- "Procès de Jeanne d'Arc" - E.O'Reilly - 1868
- "La rédaction épiscopale du procès de 1455-1456" - Paul Doncoeur et Yvonne Lanhers - 1961.

Notes :
1 C'est à dire le 23 juin 1428.
àcette date et d'après de Poulengy, Jeanne serait déjà allé voir Baudricourt à Vaucouleurs (vers l'Ascension 1428, donc au mois de mai). Est-il possible que personne au village n'ait été au courant de cette démarche de Jeanne ? Voir dossier sur ce sujet

2 NDLR : Jeanne fait une prophétie remarquable, totalement improbable en juin 1428 !

3 Coupeyum pour Coussey probablement.

 

Procès de réhabilitation
Témoins du pays de Jeanne

Questionnaire de Domrémy

Les dépositions :

Jean Morel
M. Dominique Jacob
Béatrice, vve Estellin
Jeannette, fme Thévenin
Jean Moen
M. Etienne de Sionne
Jeannette, vve Thiesselin
Louis de Martigny
Thévenin Royer
Jacquier de Saint-Amance
Bertrand Lacloppe
Perrin Drappier
Gérard Guillemette
Hauviette, fme Gérard de Sionne
Jean Waterin
Gérardin d'Epinal
Simonin Musnier
Zabillet, fme Gérardin
Mengette, fme Jean Joyart
M. Jean Colin
Colin, fils de Jean Colin
M. Jean de Metz
Michel Lebuin
Geoffroy du Foug
Durand Laxart
Catherine, fme Henri Royer
Henri Royer
M. Albert d'Ourches
Nicolas Bailly
Guillot Jaquier
M. Bertrand de Poulengy
M. Henri Arnolin
M. Jean Le Fumeux
Jean Jaquard

 
- Les dépositions - index



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire