Accueil                                                         Admin
23 octobre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de réhabilitation
Déposition de Durand Laxart


  Durand dit Laxart, de Burey-le-Petit, laboureur, âgé de soixante ans environ, vingt-cinquième témoin produit dans cette cause d'inquisition, juré et interrogé audit Vaucouleurs l'an et le samedi dernier jour du mois de janvier susdits, requis par serment...,

I à II.
  A savoir sur le premier des articles, commençant par « Premièrement au sujet du lieu d'origine, etc... », et aussi sur le deuxième article suivant, requis, il déclara par serment que la Jeanne en question était de la parenté de Jeanne, sa propre épouse. Il a connu aussi Jacques d'Arc et Isabeau, mariés, parents de Jeanne la Pucelle, bons et fidèles catholiques et de bonne réputation ; il croit que Jeanne est née audit village de Domremy et qu'elle fut baptisée sur les fonts de Saint-Remi dudit lieu.

III.
  Sur l'article suivant, le troisième, commençant par « De même quels furent, etc... », requis, il déclara ne rien savoir.

IV à VIII.
  Sur l'article suivant, le quatrième, commençant par « De même si dans son plus jeune âge, etc... », et aussi sur les cinquième, sixième, septième et huitième articles suivant, requis, il déclara que Jeanne était d'une bonne nature, pieuse, patiente, qu'elle aimait aller à l'église, se confesser ; elle donnait des aumônes aux pauvres quand elle le pouvait, comme il le vit, tant dans le village de Domremy qu'audit Burey, car Jeanne y séjourna dans la maison du témoin pendant six semaines ; elle aimait travailler, filait, allait à la charrue, gardait les animaux, et faisait tout ce qui convient aux femmes. Il ne saurait déposer autrement.

IX.
  Sur l'article suivant, le neuvième, commençant par « De même qu'en est-il, etc... », requis, il déclara par serment ne rien savoir, car il ne resta pas longtemps audit Domremy.

X.
  Sur l'article suivant, le dixième, commençant par « De même qu'on enquête, etc... », requis, il déclara par serment que lui-même alla chercher Jeanne chez son père et la conduisit dans la maison qu'il habitait ; et elle disait à lui, témoin, qu'elle voulait aller en France, vers le dauphin, pour le faire couronner, déclarant : « N'a-t-il pas autrefois été dit que la France par une femme serait désolée, et ensuite par une pucelle devait être restaurée ? » Et elle déclara au témoin qu'elle irait dire à Robert de Baudricourt de la faire conduire au lieu où se trouvait le sire dauphin. Lequel Robert répéta plusieurs fois au témoin qu'il la reconduirait chez son père, et lui donnerait des gifles. Et quand ladite Pucelle vit que ce Robert ne voulait pas qu'elle fût conduite au lieu où était le dauphin, elle accepta les vêtements du témoin et dit qu'elle voulait partir (1); lors de ce départ le témoin la conduisit à Vaucouleurs (2). Ensuite elle fut menée avec un sauf-conduit au seigneur Charles, duc de Lorraine (3); quand le duc la vit, il s'entretint avec elle et lui donna quatre francs, que Jeanne montra au témoin. Après le retour de Jeanne à Vaucouleurs, les habitants de la ville lui achetèrent des vêtements d'homme, des chausses, des houseaux et tout ce qui était nécessaire (4). Le témoin et Jacques Alain, de Vaucouleurs, lui achetèrent un cheval, pour le prix de douze francs, qu'ils prirent à leur compte ; ensuite cependant le sire Robert de Baudricourt a remboursé le témoin. Ceci fait, Jean de Metz, Bertrand de Poulengy, Colet de Vienne et Richard l'Archier, avec deux serviteurs desdits Jean de Metz et Bertrand, conduisirent Jeanne au lieu où était ledit dauphin. Et, au dire du témoin, il a raconté tout cela au roi. Il ne sait rien d'autre, si ce n'est qu'il vit Jeanne à Reims lors du couronnement du roi.

XI à XII.
   Sur l'article suivant, le onzième, commençant par « De même si dans ledit pays, etc... », et aussi sur le douzième article suivant, requis, il déclara ne rien savoir sur leur contenu.

  N'en sait pas plus. Cité il vint et a déposé sans passion ni haine, sans être sollicité ni payé, sans partialité ni crainte.
  Et il lui fut enjoint, etc...


   

  Durandus dictus Laxart, de Bureyo Parvo, laborator, etatis LX annorum vel circa, vicesimus quintus testis in huiusmodi inquisicionis causa, productus, iuratus et examinatus in dicto Valliscolore, anno et die sabbati, ultima mensis ianuarii, predictis, requisitus per suum iuramentum [...] Videlicet

Super I° eorumdem articulorum articulo, incipientc : "Prime, de loco originis, etc..." ; eciam super II° sequente articulo, requisitus,
  "Dixit per suum iuramentum quod Iohanna articulata erat de parentela Iohanne, uxoris sue. Cognovit eciam Iacobum Darc et Ysabelletam, coniuges, progenitores ipsius Iohanne La Pucelle, bonos et fideles catholicos, et bone fame ; ac credit quod ipsa Iohanna fait nata in dicta villa de Dompno Remigio, et baptizata in fonte beati Remigii eiusdem."

Super III° sequente articulo, incipiente : "Item, qui fuerunt, etc...", requisitus,
  "Dixit se nichil scire."

Super IV° sequente articulo, incipiente : "Item, si in primitiva etate, etc..." ; eciam super V°, VI°, VII° et VIII° sequentibus articulis, requisitus,
  "Dixit quod dicta Iohanna erat bone condicionis, devota, paciens ; ibat libenter ad ecclesiam. Libenter confitebatur. Et dabat elemosinas, quando poterat, pauperibus, prout vidit, tam in villa de Dompno Remigio, quam in dicta Bureyo, in domo ipsius testis, in qua ipsa Iohanna per spacium sex septimanarum stetit. Libenter operabatur, nebat, ibat ad aratrum, animalia custodiebat, et alia honesta mulieribus faciebat. Nec alias sciret deponere."

Super IX° sequente articulo, incipiente : "Item, quid habet fama, etc..." ; requisitus, per suum iuramentum,
  "Dixit se nichil scire, quia in dicta Dompno Remigio non multum stetit."

Super X° sequente articulo, incipiente : "Item, inquiratur de modo, etc...", requisitus,
  "Dixit idem testis quod ipse eamdem Iohannam ivit quesitum ad domum patris ; et eam adduxit ad domum sue habitacionis. Et ipsa dicebat eidem testi quod volebat ire ad Franciam, versus Dalphinum, ad faciendum eumdem coronare, dicendo : "Nonne alias dictum fuit quod Francia per mulierem desolaretur ; et postea per virginem restaurari debebat ?" Et hoc ipsa dixit eidem testi, quod iret dictum Roberto de Baudricuria quod faceret eam ducere ad locum ubi erat dominus Dalphinus. Qui Robertus pluries eidem testi dixit quod reduceret eam ad domum sui patris, et daret ei alapas. Et quando dicta Puella vidit quod ipse Robertus eam ad locum ubi erat ipse Dalphinus duci facere non volebat, ipsa recepit vestes ipsius testis, et dixit quod volebat recedere. Et, dum recederet, idem testis eam adduxit ad Valliscolorem. Et, postquam ipsa fuit, ex salvo de conductu fait ducta ad dominum Karolum, ducem Lothoringie. Et quando ipse dux eam vidit, sibi locutus fuit ; ac idem Karolus quatuor francos, quos ipsa Iohanna sibi testi monstravit, sibi dedit. Et tunc ipsa lohanna ad Valliscolorem reversa, habitatores ville de Valliscolore emerunt sibi vestes hominis, calceamenta, ocreas, et sibi neccessaria. Et ipse testis, et Iacobus Alain, de Valliscolore, emerunt sibi unum equum, precio duodecim francorum, de quibus suum proprium fecerunt debitum. Actamen postmodum dominus Robertus de Baudricuria ipsum persolvere fecit. Et hoc facto, lohannes de Metis, Bertrandus de Poulengeyo, Coletus de Vienna et Richardus, sagictarius, cum duobus servitoribus eorumdem Iohannis de Metz et Bertrandi, ipsam Iohannam duxerunt ad locum ubi erat dictus Dalphinus. Et, ut dixit idem testis, alias omnia ista dixit regi. Nec aliud scit, excepto quod vidit eam Remis, in coronacione regis."

Super XI° sequente articulo, incipiente : "Item, si in dicta patria, etc..." ; eciam super XII° sequente articulo, requisitus,
  "Dixit se de contentis in eisdem nichil scire."

Plura nescit. Citatus venit. Nec amore [...]
Et fuit sibi iniunctum, etc...



Sources :
- "La rédaction épiscopale du procès de 1455-1456" - Paul Doncoeur et Yvonne Lanhers - 1961

- Traduction : source Pierre Duparc.

Illustration :
- Domrémy - église St Rémy - (La grande histoire illustrée de Jeanne d'Arc - Henri Debout - 1912).


Notes :
1 Passage souvent traduit dans le sens où Durand-Laxart lui a prêté (avant même les habitants de Vaucouleurs) ses vêtements d'homme pour partir. Cela nous parait être un contresens.
Régine Pernoud dans "Vie et mort de Jeanne d'Arc" nous semble avoir correctement interprété ce passage : Jeanne, lorsqu'elle voit que Baudricourt ne veut pas l'écouter, prend les vêtements (manteau sans doute) de Durand Laxart et lui dit qu'elle veut sortir. D'ailleurs, il est peu probable que ce pauvre paysan ait été en mesure de lui prêter des vêtements convenables pour chevaucher (voir les vêtements de Jeanne et l'équipement qu'utilisait les cavaliers en ce temps). (ndlr)

2
Le départ pour St Nicolas et le Duc de Lorraine à Nancy semble s'être fait après l'installation de Jeanne à Vaucouleurs. (voir les déclarations de Jean de Metz et Bertrand de Poulengy qui sont contradictoires, J. de Metz disant que Jeanne fut équipée avant d'aller voir le Duc de Lorraine, B. de Poulangy qu'elle ne fut équipée et habillée en homme au retour de son voyage à Nancy).
Il est clair en tout cas que Jeanne a profité de sa convocation à Nancy chez le Duc de Lorraine pour faire ce petit détour en pélerinage à St Nicolas et il nous parait plus logique qu'elle ait fait ce pélerinage en vêtements de femme. Durand-Laxart témoigne aussi dans ce sens.
Il parait aussi clair que Jacques Alain et Durand-Laxart l'ont accompagnée jusqu'à Nancy, Jean de Metz déclarant avoir fait un bout de chemin avec eux jusqu'à Toul. Voir la déclaration de Catherine Royer et Jean de Metz (ndlr)

3 C'est sans doute Baudricourt qui avait envoyé Jeanne auprès du Duc de Lorraine, sur la demande du Duc (voir la déposition de Marguerite de Touroulde à ce sujet).

4
Voir les vêtements de Jeanne.
 

Procès de réhabilitation
Témoins du pays de Jeanne

Questionnaire de Domrémy

Les dépositions :

Jean Morel
M. Dominique Jacob
Béatrice, vve Estellin
Jeannette, fme Thévenin
Jean Moen
M. Etienne de Sionne
Jeannette, vve Thiesselin
Louis de Martigny
Thévenin Royer
Jacquier de Saint-Amance
Bertrand Lacloppe
Perrin Drappier
Gérard Guillemette
Hauviette, fme Gérard de Sionne
Jean Waterin
Gérardin d'Epinal
Simonin Musnier
Zabillet, fme Gérardin
Mengette, fme Jean Joyart
M. Jean Colin
Colin, fils de Jean Colin
M. Jean de Metz
Michel Lebuin
Geoffroy du Foug
Durand Laxart
Catherine, fme Henri Royer
Henri Royer
M. Albert d'Ourches
Nicolas Bailly
Guillot Jaquier
M. Bertrand de Poulengy
M. Henri Arnolin
M. Jean Le Fumeux
Jean Jaquard

 
- Les dépositions - index



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire