Accueil                                                         Admin
12 décembre 2018  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de réhabilitation
V-2 - Déposition de Simonin Musnier


  Simonin Musnier (1), laboureur dudit village de Domremy,âgé d'environ quarante-quatre ans, dix-septième témoin produit dans cette cause d'inquisition et juré l'an et le jeudi susdits, interrogé audit Domremy la même année le vendredi avant-dernier jour du mois de janvier, requis par son serment [...]*.

  Et premièrement sur le premier article de l'interrogatoire commençant par « D'abord au sujet du lieu d'origine, etc. », et aussi sur les deuxième et troisième articles suivant, requis déclara par serment que Jeannette la Pucelle, à ce qu'il croit, naquit et fut baptisée sur les fonts de l'église Saint-Remi dudit lieu. Il connut en effet Jacques d'Arc et Isabet, mariés, ses parents, qu'il jugeait et juge bons catholiques et de bonne réputation. Ne sait rien d'autre sur le contenu desdits articles.

  Sur l'article suivant, le quatrième, commençant par « De même si dans son plus jeune âge, etc. », et aussi sur les cinquième, sixième, septième et huitième articles suivant, requis déclara par serment qu'il fut élevé avec Jeanne appelée la Pucelle et habitait à côté de la maison de son père. Sait aussi qu'elle était bonne, franche, dévote, craignant Dieu et ses saints ; allait volontiers et souvent à l'église et aux lieux saints, prenait soin des malades, donnait des aumônes aux pauvres, comme il le vit, car dans son enfance lui-même fut malade et Jeanne le réconfortait. Déclara aussi que quand on sonnait les cloches, elle se signait et se mettait à genoux. Elle n'était pas paresseuse, travaillait volontiers, filait, allait à la charrue avec son père, hersait la terre avec la herse et faisait les autres travaux domestiques nécessaires ; elle se confessait volontiers, disait-on ; elle portait des cierges volontiers à l'église devant Notre Dame, comme il le vit. Ne sait rien d'autre.

Sur l'article suivant, le neuvième, commençant par « De même qu'en est-il, etc. », requis déclara par serment que l'arbre en question est communément appelé « l'abre des dames », comme il l'a toujours entendu dire ; déclara qu'anciennement celles appelées dans le langage courant « fées » allaient sous cet arbre, comme il l'entendit dire, bien qu'il n'eût lui-même jamais vu quelque signe de quelque esprit malin. Déclara que jeunes filles et jeunes gens vont, au printemps et le dimanche dit « des fontaines », sous cet arbre pour « faire leurs fontaines » ; ils mangent là leur pain, font des rondes, en revenant passent à la fontaine des Rains et boivent de son eau ; lui-même, avec Jeanne et d'autres, dans son jeune âge, alla vers cet arbre au dimanche des Fontaines, pour jouer et se promener, comme les autres filles et garçons du village. N'a pas déposé sur autre chose.

  Sur l'article suivant, le dixième, commençant par « De même qu'on enquête, etc. », requis déclara ne rien savoir, sinon par ouï-dire.

  Sur l'article suivant, le onzième, commençant par « De même si dans ledit pays, etc. », requis déclara ne rien savoir sur son contenu.

  Sur l'article suivant, le douzième, commençant par « De même si Jeanne, etc. », requis déclara qu'à l'époque en question il se trouva à Neufchâteau avec des habitants dudit village, parmi lesquels était Jeanne la Pucelle, avec son père et sa mère ; elle y resta peu de temps ; et quand les gens de guerre furent partis, elle quitta Neufchâteau, toujours accompagnant ses parents. N'a rien d'autre à ajouter à sa déposition.

  N'en sait pas plus. Cité il vint, et déposa sans passion ni haine, sans être sollicité ni payé, sans partialité ni crainte. Et il lui fut enjoint, etc.

   
Symoninus Musnier, dicte ville de Dompno Remigio, laborator, etatis XLIV annorum, decimus septimus testis in huiusmodi inquisicionis causa productus, et iuratus, anno et die iovis predictis, et examinatus in dicto Dompno Remigio, eodem anno, die veneris penultima mensis ianuarii iam dictis, requisitus, per suum iuramentum [...]

Et primo, super I° eorumdem articulorum, sive interrogatoriorum articulo, incipiente : "Primo, de loco originis, etc..." ; eciam super II° et III° sequentibus articulis, requisitus, per dictum suum iuramentum,
  "Dixit quod Iohanneta la Pucelle, ut credit, fuit oriunda et baptizata in fonte ecclesie beati Remigii, eiusdem loci. Vidit enim Iacobum Darc et Ysabelletam, coniuges, suos progenitores, quos reputabat et reputat bonos catholicos et bone fame. Nec aliud scit de contentis in dictis articulis."

Super IV° sequence articulo, incipiente : "Item, si in primitiva etate, etc..." ; eciam super V°, VI°, VII° et VIII° sequentibus articulis, requisitus, per dictum suum iuramentum,
  "Dixit idem testis quod fuit nutritus cum Iohanna, la Pucelle appellata, et iuxta eius patris domum. Scit eciam quod ipsa erat bona, simplex, devota, Deum timens et eius sanctos ; libenter et sepe ibat ad ecclesiam et loca sacra. Sollicitabat egros ; dabat elemosinas pauperibus, prout vidit ; quia, dum erat puer, ipse infirmabatur, et ipsa Iohanna ei consolabatur. Dixit eciam quod, dam campane pulsabantur, ipsa se signabat et flectebat genua. Non erat remissa. Laborabat libenter, nebat, ibat ad aratrum cum patre, tribulabat terram cum tribula ; et alia domus neccessaria faciebat ; et aliquociens animalia custodiebat. Confitebatur libenter, ut dicebatur. Portabat libenter candellas ad ecclesiam, coram beata Maria, ut vidit. Nec aliud scit."

Super IX° sequence articulo, incipiente : "Item, quid habet fama, etc...", requisitus, per dictum iuramentum suum,
  "Dixit quod arbor articulata vocatur communiter l'obre dominarum, ut semper dici audivit. Dixit quod antiquitus Fees, vulgariter dicte, subtus illam arborem ibant, ut dici audivit, quamvis nunquam vidit aliqua signa de aliquibus malignis spiritibus. Dixit quod puelle et iuvenes pueri vadunt, tempore veris et die dominico dicto des Fontaines, subtus illam arborem, ad faciendum suos fontes. Comedunt ibidem suum panem, coreant ; et redeundo veniunt ad fontem rannorum ; et de aqua eiusdem bibunt. Et ipse, cum Iohanna et aliis, in etate iuvenili, fuit ad arborem predictam, in dicto dominico des Fontaines, ad iocandum et spaciandum, sicut cetere filie et filii dicte ville. Nec aliter deposuit."

Super X° sequente articulo, incipiente : "Item, inquiratur, etc...", requisitus,
  "dixit se nichil scire, nisi ex auditu alieno."

Super XI° sequence articulo, incipiente : "Item, in dicta patria, etc...",
  "dixit requisitus, quod nichil scit de contentis in eo."

Super XII° sequente articulo, incipiente : "Item, si quando, etc...", requisitus,
  "Dixit quod tempore articulato, fuit in Novo Castro cum omnibus habitatoribus dicte ville ; inter quos dicta Iohanna la Pucelle, cum patre et matre suis, fuit ; ibidemque modicum stetit ; et dum gentes armorum fuerunt transacti, ab eodem Novo Castro, semper in comitiva eorum, recessit. Nec alias deposuit."

Plura nescit. Citatus venit. Nec amore (...]
Et fuit sibi iniunctum, etc...



Sources :
- "La rédaction épiscopale du procès de 1455-1456" - Paul Doncoeur et Yvonne Lanhers - 1961
Traduction : source Pierre Duparc.


- Articles du questionnaire

Notes :

* Voir serment Jean Morel.

1 Le 24 juillet 1461, il est nommé "Symonin le Musnier" dans un acte où se trouvent aussi Jehan Morel et Jehan Joyart, mari de Mengette. (source : Chapelier)


 

Procès de réhabilitation
Témoins du pays de Jeanne

Questionnaire de Domrémy

Les dépositions :

Jean Morel
M. Dominique Jacob
Béatrice, vve Estellin
Jeannette, fme Thévenin
Jean Moen
M. Etienne de Sionne
Jeannette, vve Thiesselin
Louis de Martigny
Thévenin Royer
Jacquier de Saint-Amance
Bertrand Lacloppe
Perrin Drappier
Gérard Guillemette
Hauviette, fme Gérard de Sionne
Jean Waterin
Gérardin d'Epinal
Simonin Musnier
Zabillet, fme Gérardin
Mengette, fme Jean Joyart
M. Jean Colin
Colin, fils de Jean Colin
M. Jean de Metz
Michel Lebuin
Geoffroy du Foug
Durand Laxart
Catherine, fme Henri Royer
Henri Royer
M. Albert d'Ourches
Nicolas Bailly
Guillot Jaquier
M. Bertrand de Poulengy
M. Henri Arnolin
M. Jean Le Fumeux
Jean Jaquard

 
- Les dépositions - index



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire