Accueil                                                         Admin
13 décembre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de réhabilitation
Déposition de Catherine Le Royer


  Catherine, femme d'Henri Le Royer, de Vaucouleurs, 54 ans environ, 26ème témoin produit, interrogée à Vaucouleurs, le samedi 31 janvier,

I à VIII.
  J'ai ouï dire qu'elle était de Domrémy ; que ses parents étaient de braves et honnêtes paysans. Après son départ de chez son père, et quand Jeanne fut amenée chez moi par Durand Laxart, le témoin précédent, parce qu'elle voulait aller où était le Dauphin, je la vis qui était bonne, simple, douce et bien modeste, ayant bonne conduite ; elle fréquentait l'église et allait volontiers se confesser. Je le sais parce que je l'ai menée à l'église, et l'ai vue se confesser à
Messire Jean Fournier, le curé de Vaucouleurs. Elle aimait à filer et le faisait bien ; chez moi, elle filait, en ma compagnie.

IX.
  Le témoin déclare ne rien savoir, sauf qu'on dit que les jeunes vont s'ébattre sous l'arbre des Fées.

X.
  Quand Jeanne voulut partir, elle demeura chez moi trois semaines, en plusieurs fois, et durant ce temps, elle fit dire à Messire Robert de Baudricourt de la conduire où était le Dauphin ; mais le seigneur Robert refusa. Un jour, je vis entrer chez moi Robert de Baudricourt, alors capitaine de Vaucouleurs, et Messire Jean Fournier. Jeanne me raconta que le prêtre avait apporté une étole, et l'avait adjurée en présence du capitaine, en disant que, si elle était un mauvais esprit, elle s'écartât ; si elle était un bon esprit, qu'elle s'avançât vers eux. Et Jeanne s'avança vers le prêtre et s'agenouilla. Jeanne disait que le prêtre n'avait pas bien fait puisqu'il l'avait entendue en confession. Quand Jeanne vit que Robert ne voulait pas l'emmener, elle me déclara qu'elle devait aller où était le Dauphin, ajoutant :   "N'avez vous pas entendu dire qu'il a été prophétisé que la France serait perdue par une femme et relevée par une vierge des marches de Lorraine ?" Alors, moi, je me souvins de l'avoir entendu dire, et j'en fus stupéfaite. Elle souhait ardamment cela et le temps lui durait comme à une femme enceinte de n'être pas menée au Dauphin. Et, après cela, moi et bien d'autres nous crûmes en ses paroles. Si bien que Jacques Alain et Durand Laxart décidèrent de la conduire et ils la conduisirent jusqu'à Saint-Nicolas, mais revinrent ensuite à Vaucouleurs, Jeanne ayant déclaré que ce n'était pas ainsi qu'il convenait de s'en aller ; après leur retour, des habitants lui firent faire une robe (1), des chausses, des houseaux, des éperons, une épée et tout un équipement. Ils lui achetèrent un cheval, et Jean de Metz, avec Bertrand de Poulengy, Colet de Vienne et trois autres la menèrent où était le Dauphin ; je les ai vus monter à cheval pour s'en aller. Je ne sais rien de plus.

XI et XII.
  ne sait rien des articles XI et XII, sa déposition s'achève là-dessus.

  

  Katherina, uxor Henrici Rotarii, de Valliscolore, etatis LIV annorum, vel circa, vicesima sexta testis in huiusmodi inquisicionis causa, producta, iurata et examinata in dicto loco de Valliscolore, anno et die sabbati, ultima mensis ianuarii, predictis, requisita, per suum iuramentum [...] Videlicet

Super I° eorumdem articulorum articulo, incipiente : "Primo, de loco originis, etc..." ; eciam super II°, III°, IV°, V°, VI°, VII° et VIII° sequentibus articulis, sibi diligenter perlectis et expositis, requisita,
  "Dixit per suum iuramentum quod audivit dici quod fuit oriunda de Dompno Remigio, ex bonis et probis laboratoribus. Dixit quod, post egressum a domo paterna, et dum ipsa lohanna fuit adducta ad domum suam per Durandum Laxart, testem precedentem, et volebat ire ad locum ubi erat Dalphinus, vidit ipsam ; que, ut percepit, erat bona, simplex, dulcis, et bene moderata filia, ac bene condicionata. Ibat libenter ad ecclesiam ; et libenter confitebatur ; reddens causam, quia ipsa testis duxit eam ad ecclesiam, et vidit eam confiteri domino Iohanni Furnerii, tunc dicte ville de Valliscolore curato. Libenter et bene nebat ; quia et nevit in domo sua, cum ipsa. Nec alias sciret deponere de contentis in eisdem articulis.

Super IX° sequente articulo, incipiente : "Item, quid habet lama, etc...", requisita,
  "Dixit nichil scire ; nisi quod dicit quod iuvenes vadunt spaciatum ad illam arborem."

Super X° sequente articulo, incipiente : "Item, inquiratur, etc..." , requisita,
  "Dixit per suum iuramentum quod, dum ipsa Iohanna voluit recedere, fuit in domo sua per spacium trium ebdomadarum, per intervallum temporis ; et tunc fecit loqui domino Roberto de Baudricuria, ut eam duceret ad locum obi erat Dalphinus. Qui dominos Robertus noluit. Dixit quod tune ipsa testis vidit intrare Robertum de Baudricuria, tunc cappitaneum dicte ville de Valliscolore, et dictum dominum Iohannem Furnerii, in domo sua. Et audivit dici eidem Iohanne quod ipse presbiter apportaverat stolam, et coram dicto cappitaneo eam adiuraverat dicendo sic, quod, si esset mala res, quod recederet ab eis, et si bona, veniret iuxta ipsos. Que Johanna dicebat quod se traxit iuxta ipsum sacerdotem et erga sue genua. Dicebat eciam ipsa Johanna quod presbiter non bene fecerat, quia suam audierat confessionem. Et dum ipsa Johanna vidit quad dictus Robertus nolebat eam ducere, dixit ipsa testis quad audivit eidem Iohanne dici quod opportebat quod iret ad dictum locum, ubi erat Dalphinus, dicendo :
  "Nonne audistis quod prophetizatum fuit quod Francia per mulierem deperderetur ; et per unam virginem de marchiis Lothoringie restauraretur". Et tunc ipsa testis hec audisse recordata est, et stupefacta fuit. Dixit eciam ipsa testis quod ipsa Iohanneta bene desiderabat, et erat tempos sibi grave ac si esset mulier pregnans, eo quod non ducebatur ad Dalphinum. Et post hec ipsa testis et multi alii suis verbis crediderunt ; ita quod quidam Iacobus Alain et Durandus Laxart voluerunt eam ducere. Et duxerunt eam usque ad Sanctum Nicolaum ; sed reversi fuerunt ad dictum Valliscolorem, quia audivit quod ipsa Johanna dixit quod non erat sibi honestum taliter recedere. Et, dum reversi fuerunt, aliqui habitatores dicte ville fecerunt sibi fieri tunicam, caligas, occreas, calcaria, ensem, et similia. Et habitatores emerunt sibi unum equum. Et Iohannes de Metis, Bertrandus de Poulengeyo, Coletus de Vienna, cum tribus aliis, duxerunt eam ad locum ubi erat Dalphinus ; prout vidit ipsos ascendere equos, pro eundo. Nec aliud scit, etc..."

Super XI° sequente articulo, incipiente : "Item, inquiratur, etc..." ; eciam super XII° sequente articulo, [requisita],
  "Dixit per suum iuramentum se penitus nichil scire."

Plura nescit. Citata venit. Nec amore [...]
Et fait sibi iniunctum, etc...



Sources :
- "Procès de réhabilitation" - Joseph Fabre - ed.1915 - tome I,
- "Procès de Jeanne d'Arc" - E.O'Reilly - 1868
- "La rédaction épiscopale du procès de 1455-1456" - Paul Doncoeur et Yvonne Lanhers - 1961
.

Notes :
1 Traduit généralement par "tunique", ce qui est faux, aucun vêtement de ce temps ne s'appelait tunique. Il s'agissait d'une robe (plus courte pour les hommes). A.Harmand.
Voir dossier : les vêtements de Jeanne

 

Procès de réhabilitation
Témoins du pays de Jeanne

Questionnaire de Domrémy

Les dépositions :

Jean Morel
M. Dominique Jacob
Béatrice, vve Estellin
Jeannette, fme Thévenin
Jean Moen
M. Etienne de Sionne
Jeannette, vve Thiesselin
Louis de Martigny
Thévenin Royer
Jacquier de Saint-Amance
Bertrand Lacloppe
Perrin Drappier
Gérard Guillemette
Hauviette, fme Gérard de Sionne
Jean Waterin
Gérardin d'Epinal
Simonin Musnier
Zabillet, fme Gérardin
Mengette, fme Jean Joyart
M. Jean Colin
Colin, fils de Jean Colin
M. Jean de Metz
Michel Lebuin
Geoffroy du Foug
Durand Laxart
Catherine, fme Henri Royer
Henri Royer
M. Albert d'Ourches
Nicolas Bailly
Guillot Jaquier
M. Bertrand de Poulengy
M. Henri Arnolin
M. Jean Le Fumeux
Jean Jaquard

 
- Les dépositions - index



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire