Accueil                                                         Admin
14 octobre 2019  

 Son histoire

par Henri Wallon

 Les sources

Procès condamnation

Procès en nullité...

Chroniques & textes

Lettres de J. d'Arc

 Compléments

Bibliographie

Librairie numérique

Dossiers

 Recherches

Mises à jour du site

Recherches

 

 ACCÈS CARTES

     Carte de France (1429)

     Carte Nord France (1429)

     Carte environs Domrémy

     Carte environs Orléans

     Carte siège d'Orléans

     Vues Orléans et pont

 

 Interactivité

Contact

Liens johanniques

Sauvez la Basilique

Procès de réhabilitation
V-2 - Déposition de Bertrand Lacloppe


  Bertrand Lacloppe, dudit village, couvreur de toit, âgé de quatre-vingt-dix ans environ, onzième témoin produit dans cette cause d'inquisition, juré et interrogé audit Domremy les an et jeudi susdits, requis par serment [...]*.

 A savoir sur le premier des articles de l'interrogatoire, commençant par « Premièrement au sujet du lieu d'origine, etc. », et aussi sur les deuxième et troisième articles suivant, requis déclara par serment que Jeannette la Pucelle était la fille de Jacques d'Arc, laboureur, et d'Isabelle, mariés, dudit village de Domremy, gens honnêtes et catholiques ; à ce qu'il croit elle fut baptisée sur les fonts de Saint-Remy dudit village. Déclara que Béatrice, veuve d'Estellin, et Jeanne, femme de Thévenin le Charpentier, étaient ses marraines, à ce qu'on dit
généralement. Ne sait rien d'autre.

  Sur l'article suivant, le quatrième, commençant par « De même si dans son plus jeune âge, etc. », et aussi sur les cinquième, sixième, septième et huitième articles à lui exposés, requis déclara par serment que ladite Jeanne la Pucelle était bien élevée, franche, douce, aimait aller à l'église, et spécialement
à celle du village, comme il le vit ; elle exécutait les travaux domestiques et filait, comme font les autres jeunes filles, allait parfois à la charrue avec son père, et parfois gardait le troupeau, quand c'était le tour de son père, et, selon les dires, se confessait volontiers. Ne sait rien d'autre.

  Sur l'article suivant, le neuvième, commençant par « De même qu'en est-il, etc. », requis déclara que l'arbre qu'on appelle « arbre des dames » est un hêtre, et il est très courbé cet « arbre des dames »; anciennement on disait — en français — que « les fées » y allaient ; cependant il n'a jamais vu, ni entendu dire à l'époque que lesdites « fées » fussent allées sous cet arbre. Déclara aussi que parfois jeunes filles et jeunes gens du village, au printemps et le dimanche « des Fontaines », allaient à cet arbre, avec Jeanne parmi eux, et à la fontaine proche, pour se promener et faire des rondes ; ils avaient aussi l'habitude d'y manger. Déclara en outre que jamais il n'entendit dire que Jeanne était allée seule à cet arbre, sans lesdites jeunes filles. Ne sait rien d'autre.

  Sur l'article suivant, le dixième, commençant par « De même qu'on enquête, etc. », requis déclara qu'un homme de Burey-le-Petit vint au village de Domremy pour chercher cette Jeannette la Pucelle, et il la conduisit à Vaucouleurs pour parler au bailli ; il a entendu dire que ce bailli l'envoya au roi. Ne sait rien d'autre.

  Sur l'article suivant, le onzième, commençant par « De même si dans ledit pays, etc. », requis par serment déclara ne rien savoir du contenu.

  Sur l'article suivant, le douzième, commençant par « De même si Jeanne, etc. », requis déclara qu'à cause des bandes armées se dirigeant alors vers le village, à ce qu'on disait, tous les habitants dudit village partirent pour Neufchâteau ; et Jeanne la Pucelle y alla en la compagnie de ses père et mère, et y séjourna avec eux pendant quatre jours environ. Ne sait rien d'autre.

  N'en sait pas plus. Cité il vint et déposa sans passion ni haine, sans être sollicité, sans partialité. Et il lui fut enoint, etc.


                     

  Bertrandus la Choppe, dicte ville, receptor tectorum, etatis XC annorum vel circa, undecimus testis in huiusmodi inquisicionis causa productus, iuratus et examinatus, in dicto Dompno Remigio, anno et die iovis immediate dictis, requisitus per suum iuramentum [...] Videlicet

Super I° eorumdem articulorum, sive interrogatoriorum, articulo, incipiente : "Prime, de loco originis, etc..." ; eciam super II° et III° sequentibus articulis, requisitus,
  "Dixit per dictum suum iuramentum quod Iohanneta la Pucelle fuit filia Iacobi Darc laboratoris, et Ysabelle, coniugum, dicte ville de Dompno Remigio, probarum et catholicarum personarum ; et, ut credit, fuit baptizata in fontibus ecclesie beati Remigii, eiusdem ville. Dixit quod Beatrix, relicta Estellini, et Iohanna uxor Thouvenini, carpentarii, erant eius matrine, prout communiter dicitur. Nec aliud scit."

Super IV° sequente articula, incipiente : "Item, si in primitiva etate, etc..." ; eciam super V°, VI°, VII° et VIII° sequentibus articulis sibi expositis, requisitus,
  "Dixit per suum iuramentum quod dicta Iohanna la Pucelle erat bene imbuta, simplex, dulcis ; ibat libenter ad ecclesias, et specialiter ad ecclesiam dicte ville, prout vidit. Faciebat opera domus et nebat, sicut et faciunt cetere iuvencule ; et aliquando cum patre ad aratrum ibat. Et aliquando, ad turnum, patris animalia custodiebat, et, ut dicebant, libenter confitebatur. Nec aliud scit."

Super IX° sequente articulo, incipiente : "Item, quid habet fama, etc...", requisitus,
  "Dixit quod arbor, que dicitur dominarum, est arbor que dicitur fagus. Et est multum corbatus ; et vocatur l'obre dominarum. Et antiquitus dicebatur quod, gallice, les fees ibant. Actamen nunquam vidit nec tempore sue audivit quod dicte fees subtus illam arborem irent. Dixit eciam quod aliquando puelle et iuvenes dicte ville, tempore veris ac in dominico des Fontaines, inter quas, ut credit, Iohanneta erat una, ibant ad dictam arborem et ad fontem iuxta arborem, ad spaciandum et coreandum. Ibidemque solent comedere. Dixit insuper quod nunquam audivit dici quod dicta Iohanna iret sola ad dictam arborem, nisi cum dictis puellis. Nec aliud scit."

Super X° sequente articulo, incipiente : "Item, inquiratur, etc...", requisitus,
  "Dixit quod quidam homo de Bureyo Parvo, venit quesitum ad dictam villam de Dompno Remigio, dictam Iohannetam la Pucelle ; et duxit eam ad Valliscolorem, locutum baillivo. Et audivit dici quod ipse baillivus mandavit eam regi. Nec aliud scit."

Super XI° sequente articulo, incipiente : "Item, si in dicta patria, etc...", requisitus, per dictum suum iuramentum,
  "Dixit de contentis in eodem nichil scire."

Super XII° sequente articulo, incipiente : "Item, si quando Iohanna, etc...", requisitus,
  "Dixit quod, propter armatos, tunc, ut dicebatur, venientes in dictam villam, manes eiusdem ville habitatores, iverunt ad Novum Castrum ; ac dicta Iohanna la Pucelle, cum patre et matre suis, ac in eorum comitiva, ivit, et ibidem per spacium quatuor dierum, vel circa, cum eisdem stetit. Nec aliud scit."

Plura nescit. Citatus venit. Nec amore [...]
Et fait sibi iniunctum, etc...



Sources :
- "La rédaction épiscopale du procès de 1455-1456" - Paul Doncoeur et Yvonne Lanhers - 1961
Traduction : source Pierre Duparc.


- Articles du questionnaire

Notes :
* Voir serment Jean Morel.

 

Procès de réhabilitation
Témoins du pays de Jeanne

Questionnaire de Domrémy

Les dépositions :

Jean Morel
M. Dominique Jacob
Béatrice, vve Estellin
Jeannette, fme Thévenin
Jean Moen
M. Etienne de Sionne
Jeannette, vve Thiesselin
Louis de Martigny
Thévenin Royer
Jacquier de Saint-Amance
Bertrand Lacloppe
Perrin Drappier
Gérard Guillemette
Hauviette, fme Gérard de Sionne
Jean Waterin
Gérardin d'Epinal
Simonin Musnier
Zabillet, fme Gérardin
Mengette, fme Jean Joyart
M. Jean Colin
Colin, fils de Jean Colin
M. Jean de Metz
Michel Lebuin
Geoffroy du Foug
Durand Laxart
Catherine, fme Henri Royer
Henri Royer
M. Albert d'Ourches
Nicolas Bailly
Guillot Jaquier
M. Bertrand de Poulengy
M. Henri Arnolin
M. Jean Le Fumeux
Jean Jaquard

 
- Les dépositions - index



Légal         Contacts
 
© 2006-2014 - SteJeannedArc.net
1412-2012
Jeanne d'Arc, histoire et dictionnaire